« MALES EN PERIL » , les effets nocifs des perturbateurs endocriniens


pesticides21Féminisation de la nature d’un côté, diminution du nombre de spermatozoïdes chez l’homme de l’autre. Dans « Mâles en péril », le documentaire qu’ils ont réalisé, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade livrent une enquête édifiante sur ces phénomènes inquiétants. Si ces scientifiques ont raison, ce sont des pans entiers de notre mode de consommation qu’il faudra repenser.

Je n’ai pas raté le 25 Novembre 2008 sur Arte le documentaire « MALES EN PERIL » de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade qui a reçu le prix Europa 2008 du « meilleur programme télévisé d’actualité ».

La diffusion du documentaire a été suivie d’un débat avec la participation de Nathalie Mosciusko-Morizet, secrétaire d’État à l’Écologie.
Le site d’ARTE à voir absolument

Les problèmes de l’appareil reproducteur masculin sont aujourd’hui potentiellement aussi graves que le réchauffement climatique.

  • Depuis 50 ans, la production de spermatozoïdes dans l’espèce humaine a diminué en moyenne de 50 %. Pourquoi ?
  • Dans les pays occidentaux, le nombre de cancers du testicule ne cesse de croître. Au Danemark, on constate une hausse vertigineuse de 400 % en soixante ans. Pourquoi ?
  • Le nombre de malformations congénitales de l’appareil reproducteur masculin augmente également. Pourquoi ?
  • Des populations de poissons de certaines rivières se féminisent. De plus en plus de malformations sexuelles et de cas de stérilité sont observés chez les phoques, les oiseaux, les alligators, les grenouilles…Des études sur la faune montrent une dévirilisation croissante. Pourquoi ?

Féminisation de la nature d’un côté, diminution du nombre de spermatozoïdes chez l’homme de l’autre. Des événements bizarres et inquiétants entre lesquels personne, pendant longtemps, n’avait pensé ou osé établir un lien. Et si toutes ces observations avaient une origine commune ?

C’est l’hypothèse audacieuse de nombreux scientifiques tant aux États-Unis qu’en Europe. Ils sont persuadés que certains facteurs environnementaux sont responsables de ces pathologies et de ces malformations. Au banc des accusés, de nombreuses molécules mises sur le marché par l’industrie chimique : PCB, DDT, retardateurs de flamme, phtalates, pesticides… Liste non exhaustive de composés chimiques qui agissent sur le système hormonal (on les désigne sous le terme un peu barbare de « perturbateurs endocriniens ») et qui provoqueraient ainsi une féminisation du monde… La gravité des faits rapportés impose que l’on s’y intéresse de très près car la fertilité, et donc l’avenir de l’humanité est en jeu… Si ces scientifiques ont raison, ce sont des pans entiers de notre mode de consommation qu’il faudra repenser. Un véritable défi face au puissant lobbying industriel, un débat qui se déplace sur le terrain politique.

A voir : 4 extraits vidéos sur le site ARTE :

En savoir plus :

A voir sur Canal Bio-Diversité :

Publicités

9 Réponses

  1. Les pesticides sont une des premières causes d’intoxication en zone rurale : https://sosbiodiversite.wordpress.com/2008/10/12/agriculteurs-premieres-victimes-pesticides/

  2. […] les plus consultés Une enquête édifiante à voir sur ARTE mardi 25 novembreLes agriculteurs premières victimes des pesticides ?Nos enfants nous accuseront « L’eau est […]

  3. Première preuve formelle de la toxicité des phtalates
    Une étude d’une unité de recherche du CEA (Pr HABERT) vient confirmer les soupçons : le MEHP, un phtalate répandu, nuit à la fertilité masculine en agissant dès le stade fœtal. La situation est alarmante, étant donné l’omniprésence des phtalates dans l’environnement.
    Cf. l’article de Novethic et celui de La Croix

  4. Santé: Roselyne Bachelot lance des études sur les dangers de certains produits chimiques

    Face aux inquiétudes sur les effets de certaines substances chimiques, notamment sur la fertilité masculine, Roselyne Bachelot a annoncé mardi le lancement de deux études pour réévaluer le risque des cosmétiques pendant la grossesse et chez le jeune enfant et mesurer les risques cancérogènes et toxiques pour la
    reproduction d’autres produits.
    « La baisse de la production de spermatozoïdes, le doublement, ces 40 dernières années, des cancers du testicule et l’augmentation de certaines malformations génitales » représentent « des évolutions inquiétantes », a rappelé la ministre de la Santé qui intervenait aux côtés de la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, à l’occasion du colloque « Environnement chimique, reproduction et développement de l’enfant ».

    La dépêche de l’AFP : http://fr.news.yahoo.com/3/20081125/thl-sante-reproduction-fertilite-aa61a25.html

  5. […] les plus consultés Nos enfants nous accuseront « MALES EN PERIL » visible jusqu’au 3 décembre sur internetOmerta sur les pesticides Les agriculteurs premières victimes des pesticides ?Michel Barnier vient […]

  6. […] humaine disparaissait ? (Bibliographie )Des politiques créent un think thank “Biodiversit锓MALES EN PERIL” visible jusqu’au 3 décembre sur internetLe maïs OGM Mon810, c’est pas bon pour la reproduction, quoiqu’en pense l’EFSADe l’Homo […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :