Et si l’espèce humaine disparaissait ? (Bibliographie )


Le succès en salle du film « Nos enfants nous accuseront » et la diffusion sur la chaîne Arte du documentaire « Mâles en péril » a suscité une très grande prise de conscience de la presse et du public. Nous vous proposons ci-dessous une sélection d’ouvrages de « lanceurs d’alertes » qui ont  révélé cette menace de déclin de l’espérance de vie des nouvelles générations, voir de disparition de l’espèce humaine.pissenlit_131x115

Voir aussi sur SOS Biodiversité les fiches des livres « La grande invasion » , « Pesticides, un scandale français » et « Le monde selon Monsanto« .

« Espérance de vie, la fin des illusions », par Claude Aubert – 2006

Editions Terre Vivante, mars 2006. Consultez la fiche de lecture sur le site Intelligence Verte

Dans un ouvrage intitulé « Espérance de vie, la fin des illusions« , Claude Aubert, ingénieur agronome, pionnier de l’agriculture biologique et expert dans le domaine de l’alimentation, explique comment la pollution, le tabac et l’obésité pourraient devenir des « bombes à retardement démographiques. » Selon lui les projections officielles d’espérance de vie sont faussées et la courbe pourrait s’inverser dans les prochaines années. Cet ingénieur agronome, spécialiste de l’alimentation et de l’agriculture biologique, explique que « nous vivrons moins longtemps que nos parents, » de même que « nos enfants vivront moins longtemps que nous. »Selon lui, les démographes se trompent sur leurs calculs d’espérance de vie.

« Le sursis de l’espèce humaine » par Gilles-Éric Séralini – 1997

Editions BELFON, 1998 . Cet ouvrage est actuellement épuisé, trouvez-le en bibliothèque ou prenez celui que Gilles-Éric Séralini a écrit à 4 mains avec Jean-Marie Pelt. Spécialiste de biologie moléculaire, le professeur Séralini est chercheur dans une équipe du CNRS. Vous pouvez télécharger des articles récents sur le site ACCEDIT.com

Couverture SéraliniJusqu’à quand l’humanité pourra-t-elle survivre en respirant un air vicié, en buvant une eau polluée, en mangeant des aliments industriels truffés de contaminants cancérigènes, et qui se collent à notre patrimoine génétique ? Pour la première fois dans l’histoire, l’avenir de l’espèce humaine est compromis. Sans parti pris, sans esprit de système, un scientifique passionné par tout ce qui touche à la vie veut nous alerter. Ses recherches fondamentales l’ayant conduit à observer l’apparition de nouveaux risques génétiques, il adopte le point de vue du biologiste pour analyser l’empoisonnement de l’air, de l’eau douce et des aliments, leur raréfaction, et les effets de ces maux sur nos existences. A travers de nombreux exemples concrets, il propose une synthèse et recense les écueils vers lesquels une humanité devenue folle se dirige. Il remonte à la source des problèmes pour dégager les axes de solutions de fond. Cette nouvelle misère étant totalement liée à la recherche d’une croissance artificielle, et à l’assimilation du mieux-vivre à la croissance, il montre comment les intérêts économiques deviennent aujourd’hui déconnectés des vrais besoins, et contraires aux intérêts de la vie. Il propose de définir de nouvelles priorités pour le XXIe siècle, car il s’agit là de notre survie.

Voir la fiche de lecture sur http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/ecologie/postface.htm#colborn

« L’homme en voie de disparition ? » par Theo Colborn, Dianne Dumanoski,John Peterson Myers. Préface d’Al Gore – 1997

Éditions Terre Vivante, collection Le XXIe siècle sera écologique

Spermatozoïdes en baisse, maladies infectieuses en hausse, cancers du sein et des testicules en constante augmentation, telle est aujourd’hui l’inquiétante réalité. Et si les polluants chimiques étaient les principaux responsables ? C’est l’hypothèse, fortement étayée par de nombreux travaux scientifiques, qu’avancent les auteurs de ce livre-choc. Forçant la barrière du placenta, les perturbateurs chimiques s’attaquent en effet au fragile équilibre hormonal du foetus et peuvent hypothéquer définitivement son développement sexuel, la mise en place de son système nerveux et l’efficacité de ses défenses immunitaires. L’ennemi ? Il est partout : DDT accumulé dans les tissus maternels au fil des années, désherbants présents dans l’air et dans l’eau, matières plastiques emballant nos aliments… Il agit à des doses infimes et les conséquences n’apparaissent, le plus souvent, que 20 ou 30 ans plus tard.  » L’homme en voie de disparition ? «  a fait sensation lors de sa parution aux États-Unis en 1996, sous le titre de  » Our Stolen Future « .

« Et si l’aventure humaine devait échouer » par Théodore Monod – 2002

Livre de Poche

L’histoire humaine, c’est celle d’une espèce qui peu à peu prend le pas sur les autres. L’homme invente l’outil, maîtrise le feu, explore, conquiert, comprend. En quelques millénaires d’une progression fulgurante, il devient le roi de la création. Pourtant cette histoire peut prendre fin. En déséquilibrant son rapport avec la nature, en s’engageant dans l’aventure criminelle et folle du nucléaire, l’homme démontre aussi son incapacité à dépasser en lui la pulsion de violence et de mort. Oui : aujourd’hui, nous le savons, l’aventure humaine peut échouer. Tour à tour géologue, botaniste, archéologue, homme d’engagement et de foi, Théodore Monod aborde ici cette question dans toutes ses dimensions. Le savant éclaire les rapports profonds et complexes entre l’homme et la biosphère. Le croyant nous incite à devenir vraiment humains ; le militant de la non-violence, à nous révolter contre la folie des gouvernements, et aussi contre notre propre passivité… Au seuil d’un nouveau millénaire, cet essai rigoureux, écrit à l’intention d’un large public, donne quelques repères essentiels. Et s’il sonne l’alarme, il nous rappelle aussi qu’il reste place pour l’espérance.

A voir aussi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :