Les apiculteurs manifestent dans plusieurs villes


C’était Mercredi 3 Décembre 2008 la Journée d’action nationale contre l’homologation du pesticide neurotoxique CRUISER, organisée par l’UNAF et les organisations environnementales, à Paris et dans différentes villes de France. (Cliquer ici pour lire le communiqué de presse et le dossier de presse)
Apiculteur au travail

Apiculteur au travail

Les défenseurs des abeilles sont « en colère contre la probable homologation » du Cruiser. « Quel éleveur accepterait de voir 40 % de son cheptel disparaitre en 1 mois ? » Le Cruiser, insecticide utilisé principalement pour la culture du maïs, a reçu en janvier 2008 une autorisation de mise sur le marché de la part du ministère de l’Agriculture pour une durée d’un an. Le dossier doit être réexaminé dans les jours prochains par le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier. Dénonçant « un manque de concertation » et « l’absence de crédibilité du processus de suivi » de cet insecticide, apiculteurs et défenseurs de l’environnement réclament son interdiction définitive à partir de 2009. « Ce produit toxique est un grand danger pour les abeilles, pour les plantes mais aussi pour les oiseaux, car il est intraçable et sa seule poussière peut contaminer n’importe quelle plante, fleur ou cours d’eau« , affirme Jean-Marie Barbançon, apiculteur dans la Drôme.

Que deviendrait l’humanité sans les Abeilles ? le film documentaire « Le Titanic agricole », est un cri d’alarme.

Réalisé par Dominique Guillet et d’Ananda Guillet, ce DVD de 2h15, est disponible à la vente sur le site de Kokopelli.

Alors que selon l’Inra (l’Institut national de la recherche agronomique), 35 % de la production agricole mondiale (en poids) dépend des insectes pollinisateurs, les Abeilles transhument vers le néant. Les ruches se vident en moins d’une semaine. C’est une nouvelle catastrophe, qui s’annonce d’amplitude planétaire, car les abeilles pollinisent 40 % des récoltes agricoles et une grande partie de la flore naturelle. Cette catastrophe se nomme “syndrome d’effondrement des colonies”. Ce film documentaire de 2h15, réalisé par Dominique Guillet et Ananda Guillet, est un cri d’alarme. Que deviendrait l’humanité sans les abeilles? C’est aussi un réquisitoire implacable contre les empoisonneurs publics, les Monsanto, les Bayer, les Basf, les Syngenta, etc.

En savoir plus :

Publicités

Une Réponse

  1. Cet article est dédié à Gérard, apiculteur dans l’Aisne, avec mes remerciements et mes félicitations pour son miel succulent. Soutenons les apiculteurs, défendons les abeilles. Et mangez bio, c’est bon pour la biodiversité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :