Antibiotiques et pesticides dans les eaux : les risques à court et à moyen termes


Le podcast du 14 décembre 2008 de la radio-TV « Canal Académie est consacré au probléme de la pollution des eaux par des substances médicamenteuses. Elodie Courtejoie interroge les professeurs Yves Lévi et Jean-Marie Haguenoer, membres et correspondants de l’Académie nationale de pharmacie, qui ont récement rédigé le rapport « Médicament et Environnement »

Cliquez pour écouter le podcast :
pesticides21 Grâce aux progrès dans l’analyse physico-chimique, la présence de traces de substances médicamenteuses a été largement établie à l’échelle mondiale, en particulier dans les eaux superficielles et souterraines, dans les eaux résiduaires, dans les boues des stations d’épuration (utilisées en épandage agricole) et dans les sols. Ces résidus s’ajoutent aux nombreuses substances non médicamenteuses liées aux activités humaines, également présentes dans l’environnement, telles que les pesticides, les détergents, les hydrocarbures et les métaux.Derrière ce constat, une question sous-jacente : ne sommes-nous pas en train de polluer notre environnement à travers notre consommation d’antibiotiques ? Que se passe-t-il lorsque pesticides et antibiotiques se mélangent dans l’environnement ? Et à quoi ressemble réellement notre eau du robinet ?

Pour Yves Lévi, « il est difficile d’être objectif sur un tel sujet. Il ne faut pas être alarmiste, mais il ne faut pas non plus minimiser le phénomène. Jusqu’à présent, la question des interactions médicaments/ pesticides/autres a été éludée par les pouvoirs publics ».
On retrouve des antibiotiques dans l’eau, conséquence de la consommation accrue de la population, mais aussi conséquence de l’élevage intensif, des déchets industriels pharmaceutiques et du manque de recyclage des déchets à proximité des hôpitaux.
À l’heure actuelle, il est impossible de filtrer ces particules dans les stations d’épuration, trop petites pour être capturées. Il n’existe, à l’heure actuelle, encore aucune norme européenne dans ce domaine ; et il est difficile de réaliser des études épidémiologiques, en raison de la difficulté d’isoler les facteurs en question…

La suite en audio

>>Antibiotiques et pesticides dans les eaux : les risques à court et à moyen termes

En savoir plus

Publicités

Une Réponse

  1. A voir aussi, cet article de Ouest France
    « Les médicaments rendent les rivières malades »
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Les-medicaments-rendent-les-rivieres-malades-_3639-707900_actu.Htm
    et les actes du colloque du 1/10/2008″« Résidus de médicaments dans l’eau : des molécules à surveiller ? des risques à évaluer ? ».
    http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/actualite-presse/presse-sante/communiques/residus-medicaments-eau.html
    qui ont dégagé 6 actions prioritaires. A la votre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :