Sushi contre Thon rouge : l’UE réduit de 15 jours la campagne de pêche en Méditerranée


AFP –  La campagne de pêche au thon rouge en Méditerranée sera raccourcie de 15 jours en 2009 pour la flotte de l’UE, et les quotas de capture des thoniers senneurs réduits de près de 3.000 tonnes, a-t-on appris mercredi 14 Avril de source européenne. Cela risque de ne pas être suffisant pour sauver l’espèce, qui est sur la liste rouge de UICN. A l’origine du problème : la mode des sushis japonais. Plus que jamais, l’expression « manger la planète » prend son sens.

Les sushis sont fatals pour l’espèce !

thon-rougeLa campagne 2009, qui commence jeudi 15 avril à 00H00, a été raccourcie de 15 jours et « se terminera le 15 juin » au lieu du 30 pour la flotte communautaire, a-t-on précisé. La Commission a par ailleurs réduit de 27% les quotas alloués aux navires communautaires et a négocié une réduction de la capacité de pêche de leur flotte avec la mise à la casse de 26 navires par la France, l’Italie et Malte. Elle a en outre décidé de geler les capacités des fermes d’élevage et de renforcer les contrôles à bord des navires, dans les ports et dans les fermes, afin d’éviter les fraudes. « C’est la dernière chance » d’éviter la fin pure et simple de cette pêche », avertissent les responsables européens. Ces mesures devraient permettre d’éviter une fermeture anticipée de la pêche, comme ce fut le cas en 2008. Mais les responsable européens s’attendent à des réactions négatives, car ces mesures mettent en danger des revenus considérables. Rapellons que le thon rouge pâtit de la faramineuse demande du marché japonais. Ce pays drainerait de 90 à 95 % des prises de thon rouge, un poisson qui peut se transiger à plus de 50 000 euros. Et la popularité croissante du sushi à travers le monde ajoute à cette pression d’exploitation.

Une population de reproducteurs décimée

« Le thon rouge de Méditerranée est sur la pente fatale de l’effondrement, et voici les données pour le prouver», a déclaré le Dr Sergi Tudela, responsable pêche au WWF Méditerranée. « Le WWF n’a pas d’autre choix que de demander instamment à nouveau la fermeture immédiate de cette pêcherie. »

La population de thons rouges en âge de se reproduire – les poissons âgés de 4 ans ou plus et d’un poids de plus de 35 kg – est anéantie. En 2007, elle n’était plus qu’un quart de celle qu’elle était il y à 50 ans. Pendant ce temps, la taille des thons mature a diminué de plus de moitié depuis les années 1990. La taille moyenne de thon capturé au large de la côte de la Libye, par exemple, a chuté de 124 kg en 2001 à seulement 65 kg l’année dernière. Les données recueillies par le WWF montre que cette tendance a été observée dans l’ensemble de la Méditerranée.

Avant l’âge de la grande pêche industrielle, les thons pourrait même peser jusqu’à 900 kg. La perte de ces thons géants – en mesure de produire beaucoup plus de descendants que d’individus de taille moyenne — a un impact disproportionné sur la reproduction de l’espèce.

Un nouveau drame d’une surpêche irresponsable. L’énorme surcapacité des flottes de pêche, les captures réelles qui dépassent de loin les quotas, la pêche pirate, l’utilisation illégale d’avions de repérage, la sous-déclaration des captures, la pêche durant la saison de fermeture, des mesures de gestion qui ne tiennent pas compte des avis scientifiques et la mode des sushi ont tous contribué à cet effondrement spectaculaire. « Le stock de thon rouge de Méditerranée est en train de s’effondrer. Il est absurde et inexcusable d’ouvrir une pêcherie alors que les stocks de l’espèce cible sont au bord de l’effondrement. » a ajouté le Dr Tudela.

WWF appelle à la fermeture immédiate la pêche du thon rouge en Méditerranée et soutient la démarche d’inscrire l’espèce à l’Annexe I de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (CITES), ce qui fera cesser son commerce international.

En savoir plus

Voir aussi :

Publicités

2 Réponses

  1. En collaboration avec le WWF, La Fondation Prince Albert II de Monaco, fait cesser la vente du thon rouge
    Apr 07, 2009

    En Principauté de Monaco tous les restaurants, commerçants et chefs de cuisine banniront des rayons et de leurs menus le thon rouge, espèce menacée, tant que cette espèce sera en voie de disparition, que la pêche et son commerce ne se soumettront pas à des règles durables.
    Le WWF félicite Monaco – état méditerranéen, caractérisé par une longue tradition pour la pêche et la consommation du thon rouge – premier territoire au monde à mettre en place le statut  » sans thon rouge « 

  2. Félicitation au Prince et aux monégasques.
    Un exemple à donner aux Français !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :