Les OGM ont un sérieux coup dans l’aile !


Les semenciers OGM ont subi quelques revers ces derniers temps. Extension du moratoire du maîs Monsanto Mon810 au Luxembourg et à l’Allemagne, revirement de position du commissaire européen à l’Environ­­nement, graines OGM de mauvaise qualité livré par Monsanto en Afrique du Sud, envahissement des champs OGM par des plantes résistantes au RoundUp… Le bouquet : une étude américaine qui démontre que les variétés OGM ne sont pas plus productives que les semences  naturelles !

A son tour, l’Allemagne a dit non au Mon 810

europe-sans-ogmEn activant la clause de sauvegarde contre le Mon 810, l’Allemagne, poids lourd de l’UE, a rejoint le camp des opposants au maïs OGM de Monsanto (France, Grèce, Autriche, Hongrie et Luxembourg). « Cette décision n’est pas politique », s’est défendue la ministre de l’Agriculture allemande. « Elle a été prise dans l’intérêt de l’environnement », et s’appuie sur deux études apportant « des éléments scientifiques nouveaux », a-t-elle assuré. En ces temps de prudence économique, le principe de précaution redevient populaire. Pour preuve, le revirement de la position de Stavros Dimas, commissaire européen à l’Environ­­nement, qui a estimé, au lendemain de la décision allemande, qu’il fallait « redonner une direction à la législation actuelle opérant comme un pilote automatique. »

Les semences OGM ne sont pas plus productives que les classiques

failure-to-yeild-136px

L'étude publiée par USC USA en avril 2009

Autre pavé dans la mare, le rapport de l’Union Concerned Scientist (UCS), organisme de recherche US indépendant, qui estime que « les performances des cultures génétiquement modifiées pour accroître le rendement sont modestes. » Dans le détail, la culture de soja modifié n’aurait « pas accru le rendement réel, ni d’exploitation. » Quant au maïs, l’UCS estime que depuis 1996, la variété BT n’aurait participé à la progression des rendements qu’à hauteur de 0,2 % à 0,3 % par an. Or l’effi­cience économique par une hausse de productivité est le premier argument commercial des semenciers, qui nous expliquent à longueur de communiqués qu’il faut « nourrir le monde ».

82 000 hectares d’OGM partent en quenouille

En Afrique du Sud ou c’est la période de moisson (hémisphère austral), certains agriculteurs sont victime d’un « bug » biologique dans la semence Monsanto qu’ils ont semé.  82 000 hectares de maïs génétiquement modifiés achetés à Monsanto ne produisent rien. D’aspect extérieur, les plantes paraissent en bonne santé : aucune trace de maladie ou de malformation. Mais les grains ne sortent pas. Ce phénomène concerne trois variétés de maïs, dans trois provinces sud-africaines. Monsanto a avoué un problème lors du « processus de fertilisation en laboratoire« , qui concernerait un tiers des agriculteurs ayant acheté les semences. La firme a aussi annoncé qu’elle indemnisera les paysans pour les pertes subies, sans en avoir encore évalué le coût. Un directeur de Monsanto en charge de l’AfrMaïs OGM Afrique du Sudique, Kobus Lindeque, a déclaré que sa compagnie allait « revoir les méthodes de production de graines pour les trois variétés impliquées, et que des ajustements seraient effectués« . Sur 1000 agriculteurs qui ont utilisé les semences modifiées, 280 déclarent avoir subi des dommages, jusqu’à 80% de la récolte pour certains. Mais Marian Mayet, directrice du Centre Africain sur la Biosécurité (Johannesburg), conteste les chiffres, elle demande l’ouverture d’une enquête indépendante et un moratoire immédiat sur toutes les cultures OGM. « Monsanto dit qu’ils ont fait une erreur de laboratoire, mais nous disons que c’est la technologie elle-même qui est un échec. Il est impossible de faire une ‘erreur’ avec trois variétés différentes de maïs » a-t-elle déclaré.

En savoir plus :

Voir aussi :

Une Réponse

  1. Il faut continuer à se battre et obliger nos gouvernements à refuser de céder aux multinationales. Le vivant ne se marchande pas, ,il y va de notre survie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :