Des signes positifs pour Copenhague


Comme les récentes déclarations de l’Australie et du Japon, différents pays envoient des signaux positifs pour la conférence de Copenhague du du 7 au 18 décembre 2009 . Il s’agit désormais de concrétiser dans des déclarations politiques communes lors des prochaines réunions du Major Economies Forum (MEF) – fin mai à Paris – et de l’ONU – début Juin à Bonn.

Source  WWF-France

365px-Kohlekraftwerk_Mehrum_Schornstein

Centrale électrique à charbon

L’Australie s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25% d’ici à 2020 par rapport à 2000

L’Australie vient d’envoyer un signe encourageant à la communauté internationale dans ses efforts pour préparer un accord efficace sur le climat à Copenhague. En effet elle vient de s’engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25% d’ici à 2020 par rapport à 2000 (soit quasiment la même chose par rapport à 1990) si d’autres pays font des efforts comparables. Ce chiffre des 25% d’ici à 2020 correspond au minimum de ce que recommande les scientifiques du climat pour éviter un réchauffement climatique supérieur à 2°C qui aurait des impacts désastreux. Le Japon a récemment annoncé qu’il était lui aussi prêt à un tel effort. Ces engagements, ajoutés au retour des Etats-Unis dans le jeu climatique, sont le signe d’une prise de conscience croissante des enjeux de Copenhague de la part des gouvernements des pays industrialisés.Ces nouvelles viennent s’ajouter à d’autres signaux positifs récents de la part de pays émergents. En effet, le Brésil vient de reconnaître le seuil de 2°C, comme un seuil critique de réchauffement climatique mondial à ne pas dépasser.

Mais surtout, de nouvelles déclarations d’officiels chinois viennent confirmer la volonté de la Chine de rejoindre encore plus activement l’effort international en envisageant de se fixer dans son prochain plan quinquennal un objectif de réduction de son intensité carbone, c’est à dire de ses émissions par unité de PIB, voire un objectif de réduction absolu de ses émissions à partir de 2020. En étant prête à faire décliner ses émissions à partir de 2020, la Chine rejoindrait ainsi l’Afrique du Sud.

Des signaux positifs pour Copenhague donc de la part des différents pays, qu’il s’agit désormais de concrétiser dans des déclarations politiques communes lors des prochaines réunions du Major Economies Forum (MEF) – fin mai à Paris – et de l’ONU – début Juin à Bonn.

La conférence de Copenhague sur le climat, décembre 2009

L'effet de serre

L'effet de serre

2009 est une année décisive pour la lutte contre les changements climatiques. En décembre se tiendra à Copenhague la 15ème conférence de l’ONU sur le climat, baptisée COP 15.

La communauté internationale doit y trouver un accord pour répondre au péril climatique . Notre planète s’échauffe anormalement, avec de très graves perturbations à l’avenir si nous ne réagissons pas : canicules et désertifications, inondations et tempêtes, disparition des glaciers et de la banquise, montée du niveau des mers… 1 million d’espèces animales et végétales pourraient disparaître en 50 ans et des millions de personne s seront affectées. Si rien n’est fait, jusqu’à un milliards d’êtres humains seront jetés sur les routes de l’exode climatique d’ici au milieu du siècle. Avec les problèmes alimentaires, sanitaires et sécuritaires que cela implique.

C’est l’accumulation dans l’atmosphère des  gaz à effet de serre qui perturbe le climat de la Terre. Ces gaz proviennent notamment de la plupart des activités humaines : transports, industrie, agriculture, production d’énergie, chauffage…

L’objectif de COP 15 est de trouver un accord global sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l’après 2012, quand le protocole de Kyoto aura expiré.

090309171902« 2009 est une année incroyable pour le changement climatique. C’est une occasion unique de se mettre sur les bons rails. Nous avons une petite fenêtre de tir », a déclaré cette semaine à l’AFP Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention de l’ONU sur les changements climatiques.

Ces experts présenteront l’état d’avancement de leurs travaux, leurs prévisions et leurs solutions pour enrayer le réchauffement de la planète et ses effets néfastes. Ils seront épaulés par les contributions de quelque 1600 chercheurs originaires de près de 80 pays. L’impact et l’ampleur de la montée du niveau des océans, la question du stockage du carbone en sous-sol, l’adaptation de la production agricole au réchauffement, le problème des réfugiés climatiques et le développement des énergies renouvelables seront les principaux sujets abordés.

La bataille du climat

  • 1992: Sommet de la Terre à Rio. 192 Etats se déclarent « résolus à préserver le système climatique pour les générations présentes et futures ».
  • 1997: Protocole de Kyoto ratifiés par 183 pays.
  • 2001: Les Etats-Unis (25% des GES) rejettent le Protocole de Kyoto qu’ils jugent trop coûteux pour leur économie.
  • 2005: entrée en vigueur du protocole de Kyoto. Il impose à 37 Etats industrialisés et à l’Union européenne des objectifs de réductions d’émissions des six principaux gaz à effet de serre (GES) sur une première période 2008-2012.
  • 2007: le 4e rapport du GIEC Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit une augmentation « probable » de +1,8 à +4°C d’ici 2100 par rapport à 1990 et confirme la responsabilité humaine. Le climat mondial s’est réchauffé en moyenne de +0,74°C en 100 ans.
  • 2007: conférence COP 13 de Bali (Indonésie) . La communauté internationale adopte la « Feuille de route de Bali » : elle se donne jusqu’à fin 2009, lors de la conférence de l’ONU à Copenhague, pour conclure un nouvel accord destiné à étendre les engagements de Kyoto au-delà de 2012.
  • fin décembre 2008 : conférence COP 14 de Poznan (Pologne)
  • Déc. 2009 : conférence sur le climat à Copenhague (COP 15) – date prévue pour la conclusion des négociations de l’ONU sur le climat concernant un cadre post 2012 ;
  • Fin 2012 : date limite pour la ratification d’un nouvel accord sur le climat.

Il est impératif de changer nos modes de vie et de nous développer autrement pour réduire drastiquement ces gaz polluants et rétablir l’équilibre du climat. C’est possible car les solutions existent : il nous reste à les mettre en place tous ensemble !

En savoir plus :

Voir aussi :

2 Réponses

  1. suite à la diffusion de « Home » sur France 2,
    merci m’indiquer sur quel site
    je peux signer la pétition pour Copenhague

  2. Avec plaisir : l’appel de Copenhague et la pétition en ligne sont ici :
    http://www.copenhague-2009.com/
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :