L’oeuf fait la poule !


300 millions de poules sont élevées dans l’Union Européenne. 75% de ces oiseaux sont élevées en cages de métal. L’heure de l’interdiction des cages nues sonnera en 2012. A partir de cette date, la règlementation tolèrera toutefois les cages dites « enrichies ». Mais, la préférence croissante des consommateurs pour les œufs de plein air est un signal fort adressé aux producteurs en faveur d’élevages plus respectueux des animaux ! Dans ce contexte, l’ONG « Compassion in World Farming » vient de remettre les Trophées des Œufs d’Or 2009 à 70 entreprises exemplaires.
Poule de race Brahma bleu perdrix

Poule de race Brahma bleu perdrix

Les poules (femelle de la sous-espèce domestique Gallus gallus domesticus) sont des oiseaux complexes, qui disposent d’un vaste répertoire comportemental. Leur bien-être dépend grandement de leur capacité à exprimer certains besoins essentiels : construire un nid pour la ponte, prendre des bains de terre, se percher, rechercher leur nourriture, pondre au printemps quand les jours rallongent…Cà, c’est de la biologie, mais aujourd’hui la poule est un business, alors il faut « faire cracher » les poulaillers .

Savez-vous ce qu’est une « usine à oeufs » ?

Les poules élevées en cages passent les 13 mois de leur vie de pondeuse dans de petites cages nues et collectives, alignées sur plusieurs étages dans de vastes hangars sans fenêtre. 18 poules par m2,  soit une feuille A4 par poule ! 

Un poulailler industriel, totalement automatisé, pour 30 à 50 000 poules sur plusieurs étages...

Un poulailler industriel, totalement automatisé, pour 30 à 50 000 poules sur plusieurs étages...

L’exiguïté de la surface dont dispose chaque poule lui interdit de battre des ailes ou de satisfaire le moindre de ses besoins comportementaux. Sélectionnées génétiquement pour un rendement maximum, les souches de poules utilisées en élevage souffrent fréquemment d’ostéoporose et de fragilité osseuse. Ces problèmes sont aussi accrus par le manque d’exercice.  De nombreuses études scientifiques ont montré que ces cages contreviennent gravement au bien-être de ces millions d’animaux. S’appuyant sur cette expertise vétérinaire, l’Union Européenne a voté l’interdiction de ces cages nues en 1999. Elle entrera en vigueur dans les 27 pays de l’Union en 2012, laissant aux producteurs un délai de 13 ans pour adapter leurs installations. Un compromis politique prévoit toutefois la possibilité d’élever ces oiseaux en cages dites « enrichies », équipées de « nids », de perchoirs et de « bacs à poussière ». En réalité, ce système de cages se révèle à peine mieux adapté.

Dans ce contexte, Compassion in World Farming et la Protection Mondiale des Animaux de Ferme souhaitent encourager l’utilisation d’œufs de plein air par les entreprises agro-alimentaires, les restaurateurs et les entreprises de grande distribution. En effet, les systèmes d’élevage alternatifs présentent des garanties très supérieures en matière de bien-être animal, offrant aux oiseaux un parcours extérieur, des perchoirs, de vrais nids…  « Il importe que les systèmes d’élevage permettent aux poules de satisfaire leurs besoins comportementaux prioritaires. Au minimum, tous les systèmes devraient permettre aux poules de marcher et de battre des ailes : activités nécessaires à l’entretien du squelette et à la prévention de fractures. Il est rarissime d’observer une poule battre des ailes dans une cage, même lorsque les niveaux de densité sont faibles et que les dimensions des cages dépassent les normes admises. »

70 sociétés européennes renoncent aux œufs d’élevages en batteries

Compassion in World Farming  a remis le 30 avril à Paris les Trophées des Œufs d’Or 2009, un événement qui récompense les entreprises n’utilisant que des œufs issus d’élevages plein air, sol, ou biologiques. Actuellement, plus des deux-tiers des œufs produits en Europe sont issus de poules en cages, élevées en batterie. La France, qui a accueilli les Trophées cette année, détient encore 80% de ses poules en cages.

En optant pour les œufs de poules élevées en plein air ou au sol, les lauréats contribuent à l’amélioration de la vie de plusieurs millions de poules pondeuses. De la restauration à la grande distribution, les entreprises sont issues de différents secteurs de l’agro-alimentaire.

Lauréats des Trophées des Œufs d’Or 2009 par secteur d’activité

Des laboratoires à virus

Les conditions sanitaires des animaux entassés dans les « usines à oeufs » sont souvent mauvaises. Les conséquences économiques d’une épidémie dans l’élevage sont tels que les éleveurs distribuent fréquemment un  aliment supplémenté en antibiotiques…ce qui accroit la résistance des souches bactériennes des poules…et du consommateur d’oeufs.

Par ailleurs, l’organisation Compassion in World Farming a déjà évalué le rôle de l’élevage intensif dans le développement et la propagation de la grippe aviaire et a constaté que les fortes densités de poulets sur de nombreuses exploitations agricoles ont été un facteur contributif important. De même, les experts soulignent que la diffusion rapide de l’épidémie de grippe porcine de 1998 aux États-Unis est le résultat du transport d’animaux vivants sur de longues distances.

Rappel des quelques règles de production animale selon les critères de l’agriculture biologique

  • les animaux d’élevage bénéficient d’un accès permanent à des espaces de plein air, de préférence à des pâturages, chaque fois que les conditions climatiques et l’état du sol le permettent
  • le nombre d’animaux d’élevage est limité en vue de réduire au minimum le surpâturage, le tassement du sol, l’érosion ou la pollution causée par les animaux ou par l’épandage de leurs effluents d’élevage;
  • l’attache ou l’isolement des animaux d’élevage sont interdits, à moins que ces mesures concernent des animaux individuels pendant une durée limitée et pour autant qu’elles soient justifiées par des raisons de sécurité, de bien-être ou vétérinaires;
  • l’utilisation de facteurs de croissance et d’acides aminés de synthèse est interdite;
  • les maladies sont traitées immédiatement pour éviter toute souffrance à l’animal; lorsque le recours à des produits phytothérapeutiques, homéopathiques ou autres est inapproprié, des médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse, notamment des antibiotiques, peuvent être utilisés si nécessaire, et dans des conditions strictes; en particulier, les restrictions relatives aux traitements et au temps d’attente doivent être définies

En savoir plus  :

Voir aussi :

4 Réponses

  1. Qu’attendent donc les consommateurs pour changer leurs pratiques d’achats. Une carte de banque a plus de pouvoir qu’un bulletin de vote. Il faut agir et vite.

  2. Elevage Elsanor : pour la conservation et la sélection de la Nègre soie race ornementale

  3. always i used to read smaller articles which also clear their motive, and that is also happening with this post which I am reading at this place.

  4. Bonjour;

    Je suis un éleveur au Bénin. mon mail: babylaskedje@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :