Plan d’action « Agriculture et biodiversité »


Paris -22 Mai 2009 – La Stratégie nationale pour la biodiversité, réactualisée, a été présentée au Conseil des ministres du 20 mai par Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno. Le plan d’action « Agriculture et biodiversité » en fait partie. Michel Barnier a rendu public le 22 mai ce plan enrichi à la lumière des conclusions du Grenelle de l’environnement, des Assises de l’agriculture et du bilan de santé de la politique agricole commune (PAC). Les enjeux du changement climatique et de la préservation des continuités écologiques en sont un point fort.

Renforcement de la « Stratégie nationale pour la biodiversité »

Stratégie nationale pour la biodiversité - 2009-2010 - Michel Barnier renforce le plan d'action « agriculture »

Stratégie nationale pour la biodiversité - 2009-2010 - Michel Barnier renforce le plan d'action « agriculture »

A l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, Jean-Louis BORLOO, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire et Chantal JOUANNO, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie rappellent l’engagement fort de la France pour relever le défi majeur posé à l’humanité : la perte de la biodiversité. Mme Jouanno a présenté le 20 mai dernier, lors d’une communication en Conseil des ministres, les 10 plans d’action sectoriels prévus dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité. « La Stratégie nationale pour la biodiversité intègre désormais les mesures du Grenelle Environnement. Elle rassemble les actions devant permettre d’enrayer l’érosion de la biodiversité d’ici 2010, objectif partagé avec les autres pays de l’Union européenne. Tous les acteurs concernés doivent dès à présent se mobiliser pour intégrer la biodiversité dans l’ensemble des politiques publiques et des acteurs d’activités » déclarent Jean-Louis BORLOO et Chantal JOUANNO.

reservcesnaturelles2Le renfort de la stratégie nationale pour la biodiversité est plus que jamais essentiel. Selon la récente évaluation des écosystèmes pour le millénaire, menée sous l’égide des Nations unies, près des deux tiers des écosystèmes sont actuellement exploités au-delà de leurs capacités, et le taux de disparition des espèces est estimé de 100 à 1000 fois supérieur au rythme normal d’extinction.

Les 10 plans d’action permettront une meilleure prise en compte des changements climatiques et une garantie accrue de la préservation des continuités écologiques : prise en compte de la trame verte et bleue dans le schéma national des infrastructures de transports et dans les documents d’urbanisme,  intégration des critères de biodiversité dans les aménagements touristiques et dans la politique agricole commune (bandes enherbées, infrastructures agroécologiques),  renforcement des moyens de la Fondation de recherche pour la biodiversité,  mise en place d’un GIEC de la biodiversité, renforcement des moyens de l’Ifrecor…

Le plan d’action « agriculture et biodiversité »

Le plan d’action « agriculture et biodiversité » s’articule autour de 5 axes stratégiques, déclinés en 40 mesures :

  1. Territoires : prendre en compte la biodiversité dans les démarches territoriales,
  2. Exploitations agricoles et pratiques au champ: généraliser les pratiques agricoles favorables à la biodiversité,
  3. Ressources génétiques, plantes et animaux: renforcer la diversité des ressources génétiques pour l’agriculture et l’alimentation,
  4. Connaissance : suivre l’évolution de la biodiversité en milieu rural en lien avec les pratiques agricoles,
  5. Acteurs : renforcer la sensibilisation et la compétence des acteurs, agriculteurs, encadrement technique agricole, enseignement et recherche.

1213732579-cereales_bleLe plan d’action « agriculture-biodiversité » a été élaboré en étroite concertation avec les acteurs de l’agriculture, de l’environnement et de la société civile. Il réaffirme que le maintien, la restauration et la gestion de la biodiversité est l’affaire de tous les agriculteurs. La préservation et la reconquête de la biodiversité et des paysages constituent également l’un des cinq défis du plan «Objectif Terres 2020 » pour un nouveau modèle agricole français, présenté le 19 février dernier par Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche.
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche

En savoir plus :

Voir aussi sur le blog :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :