« Océans » : sortie en salles de l’opéra marin de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud


Après « Le peuple singe », « Microcosmos », « Le peuple migrateur », l’acteur et réalisateur Jacques Perrin a tourné un nouvel hymne à la nature : »OCEANS ». Il a fallu 4 ans de tournage pour faire ce films, sur  50 sites différents à travers le monde avec plus de 100 espèces filmées par 12 équipes de tournage.

Devenir poisson parmi les poissons

Océans s’interroge sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage et répond par l’image et l’émotion à la question : « L’ océan ? C’est quoi l’océan ?  » . Donnons la parole à Jacques Perrin :
Vos équipes ont parcouru toutes les mers de la planète. Quel état des lieux peut-on en dresser ?

On pêche 90 millions de tonnes de poissons par an et l’on en balance 20 millions. C’est un énorme gâchis ! Il faut voir les bancs de thons rouges sauvages partir de la côte est des Etats-Unis, passer par les Açores, entrer à Gibraltar, arriver au large de la Syrie ou de la Sicile avant d’être stoppés net par des filets tournants ravageurs. Tous sont pris. Jusqu’à 50 tonnes de poissons restent emprisonnés pendant un ou deux mois, le temps d’être conduits vers les côtes italiennes et turques où les attendent les bateaux industriels japonais. Au Japon, un beau thon rouge peut se vendre plus de 100 000 euros. Il n’y a déjà plus de thons rouges de 600 kilos. La morue des bancs de Terre-Neuve a disparu. Il ne reste plus que 10 % des requins, souvent mutilés pour récupérer leurs ailerons… Les responsables ne sont pas que les Chinois et les Japonais : les Espagnols et les Français les vendent aux marchés asiatiques. Cette agression faite à la mer est le fruit de la stupidité des hommes dans leur globalité.
Certains sont persuadés qu’il est trop tard pour réagir. Pas vous ?

On n’est pas loin de la catastrophe, mais les mentalités évoluent, une conscience germe. On doit encore y croire. D’autant que là où la mer est en jachère, là où elle est protégée, ça repart !

« Extraits de son interview du 14/1/2010 au Figaro »


La bande-annonce en français

Sur le site officiel du film, découvrez  en images les espèces filmées au moyen d’une mappemonde 3D (superbe, mais nécessite la dernière version de flash). Sinon, d’autres extraits du film sur le site marin Canyousea qui propose un dossier complet sur le film et son tournage, avec une série de diaporamas tirés des images du tournage dans lesquels vous découvrirez les rencontres de François Sarano avec les créatures les plus extraordinaires du monde du silence.

En savoir plus :

Voir aussi :

Une Réponse

  1. Les pêcheurs, opposés au quotas et aux interdictions temporaires, ne voient-ils pas qu’ils sont responsables de la disparition de leur métier à plus ou moins long terme ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :