Pensez à nourrir les oiseaux pour les aider à passer le cap de la vague de froid


Un geste simple pour permettre aux oiseaux de passer cette période difficile : les nourrir sur vos fenêtres. Un geste éco-citoyen mais aussi un vrai bonheur d’admirer de près moineaux, mésanges, bouvreuils et autres. Une bonne occasion aussi d’initier vos enfants à l’observation et à la protection du vivant.  Moins cher qu’une place de cinéma !
Lila

Photo : Lila

Par ces temps de gel, les oiseaux sont confrontés à un cercle vicieux : ils ont besoin de plus de nourriture, mais cette dernière se fait rare non seulement en terme de quantité, mais aussi en terme d’accessibilité (journée courte, neige). Une situation qui peut dans certains cas conduire la mésange à perdre en une seule nuit jusqu’à 10% de son poids ! Nourrir les oiseaux pendant la période de grand gel les aident non seulement à survire mais aussi préserve la qualité des couvaisons du printemps suivant.

Commencez tout de suite :


Les nourrir, c’est facile. Une simple bordure de fenêtre suffit. Des petites graines (tournesol, pois, millet) . Des mélanges tout prêt sont disponibles en jardinerie ou animalerie, mais vous pouvez puisez immédiatement dans votre placard des aliments prêt à l’usage : flocons d’avoine, orge perlée, semoule, des raisins secs , des pâtes ou du riz cuits en petite quantité (amidon), des graines de sésame, de  noisettes ou des noix brisées qui sont riches en matière grasse. Les oiseaux apprécieront aussi les fruits : pommes et poires même un peu talées. Et surtout de la graisse, l’énergie qui les aide à résister au froid, sous la forme de pains de matières grasses (suif, margarine, saindoux, végétaline) pures ou mélangées avec des graines. A mettre dans un filet et à accrocher hors de portée des prédateurs.
Les douze espèces les plus fréquentes en hiver sont la mésange charbonnière, le merle noir, le moineau domestique, la mésange bleue, le rouge-gorge, le pinson des arbres, le verdier, la pie, le moineau friquet, la tourterelle turque, le troglodyte et l’accenteur mouchet.

Un pain de graisse aux graines

Un pain de graisse aux graines

Un éco-atelier à proposer à vos enfants : des friandises pour les oiseaux

Vous pouvez très facilement réalisez vous même de succulentes boules de graisse ou pommes de pain aux graines. C’est une activité amusante à faire avec vos enfants, et qui les sensibilisera à la protection de la nature. Fait en 10 minutes dans une casserole, avec des batons de bois, des pots de yaourts vides, des filets à agrumes… Il y a des dizaines de recettes sur internet. Voir cette page ou encore là, par exemple.

Que distribuer sans risque ?

Évitez le pain sec ou la biscotte, les biscuits, les déchets de pâtisserie, le riz cru qui gonflent et provoquent des troubles digestifs. Pas de produits salés. Pas de lait, c’est pour les chats et c’est toxique pour un oiseau.

Bruants Hudsonien / Américan Tree Sparrows

Crédit photo : Eric Bégin

N’oubliez pas aussi de mettre régulièrement de l’eau à leur disposition, à renouveler deux fois par jour (pas plus de 2 à 3 cm de profondeur). Leurs points d’eau habituels étant gelés, les oiseaux ont de plus grande difficulté à trouver à se désaltérer.  L’idéal est de disposer une assiette ou une soucoupe vous aurez peut-être la chance d’assister au bain d’un moineau.

Supprimez progressivement ce ravitaillement à la fin de la période de gel, pour que vos invités à plumes et à bec retrouvent d’autres sources de nourriture et ne deviennent pas vos assistés. Sinon, poursuivez le nourrissage jusqu’à l’approche du printemps,  ce qui coïncide avec le début de la saison de reproduction (d’avril à septembre). La nourriture que les parents trouvent eux-mêmes  dans la nature est redevenue abondante et bien meilleure pour les oisillons. Laissons les oiseaux insectivores jouer efficacement leur rôle d’insecticide naturel.

En savoir plus :

6 Réponses

  1. Un vrai plaisir de voir tous ces oiseaux autour de la mangeoire dans mon jardin : un rouge-gorge, des moineaux, des mésanges, des merles, des pies, un couple de tourterelles à collier, … et cela fait des années que je les nourris et qu’ils restent fidèles et s’occupent des insectes en été, cette année j’ai aussi fait installer des nids pour les hirondelles et j’attends le printemps avec impatience.

  2. Je pense qu’il faut acheter des graines BIO pour ne pas risquer de rendre malades ces oiseaux que nous voulons sauver. Imaginez que vous leur donniez des graines OGM !
    Quelle catastrophe !

    Peut-on faire confiance à ces aliments tout prêts que l’on trouve un peu partout?
    Merci de votre réponse.

  3. Un bon réflexe effectivement de vérifier l’origine des composants d’un mélange « Oiseaux » du commerce. Comme les prix sont tirés vers le bas, le maïs et le soja peuvent effectivement être OGM. L’oiseau n’en mourra pas, mais si vous êtes pas d’accord avec les produits OGM pourquoi en faire avaler au oiseaux ? Le plus simple, c’est de faire soi-même le mélange et de fabriquer les pains de graine. Il y a plein de graines intéressantes en magasin bio : sésame, millet, tournesol et pourquoi pas quinoa…+ margarine bio que vous pourrez manger vous même !
    A+
    PS :
    Une bonne adresse : http://www.lpo-boutique.com/univers/je-veux-aider-les-oiseaux

  4. Bonjour, merci pour votre site , je cuisine moi-même des pains de graisse pour les oiseaux avec des graines bio que j’achète en vrac (à la pesée) dans ma biocoop, c’est peu cher et ainsi très varié. Par contre, le lait contrairement à ce que vous dites n’est pas fait pour les chats , cela occasionne la plupart du temps des diarrhées et des problèmes divers= poils ternes(donc carences), ventre gonflé, caries..etc….car le lait contient du lactose qu’un chat adulte ne peut digérer. Conclusion il faut comme toujours s’en référer à la nature! les chatons ont besoin de lait maternel ou maternisé et les jeunes, adultes et seniors ont besoins d’eau et d’une alimentation de carnivores .
    Je me permet de faire ce petit commentaire car j’ai sauvé pas mal d’animaux (chats, oiseaux, hérissons etc ) et j’ai remarqué que pour bcp de personne il est spontané de donner du lait à un animal, ou des sucreries etc or il faut toujours avoir en tête que leur organismes sont différents des notre et donc de respecter cette différence.
    merci de m’avoir lue
    cordialement
    caroline

  5. Quel plaisir de regarder ce va et vient ailé autour des différentes mangeoires.

  6. Bonjour il y a environ 1 semaine j’ai trouver deux oisillon (moineau ) je ne sais pas trop ce que sais comme race mais ils ont les plumes de la la queue rouge .Ils étaient tombés du nid.Je les ai recceuillie et ils allaient bien jusqu’à ce que l’un des petits meurt ce matin .Hier on ma acheté des produits achetés en animalerie qui sont :de la pâtée fortifiante au miel et des biscuits aux œufs et aux fruits.Je voudrais savoir si sa conviens à des oiseaux -oisillons sauvages mais domestiqués.

    Merci d’avance.
    Marion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :