« Océans » : sortie en salles de l’opéra marin de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud


Après « Le peuple singe », « Microcosmos », « Le peuple migrateur », l’acteur et réalisateur Jacques Perrin a tourné un nouvel hymne à la nature : »OCEANS ». Il a fallu 4 ans de tournage pour faire ce films, sur  50 sites différents à travers le monde avec plus de 100 espèces filmées par 12 équipes de tournage.

Devenir poisson parmi les poissons

Océans s’interroge sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage et répond par l’image et l’émotion à la question : « L’ océan ? C’est quoi l’océan ?  » . Donnons la parole à Jacques Perrin :
Vos équipes ont parcouru toutes les mers de la planète. Quel état des lieux peut-on en dresser ? Lire la suite

Publicités

Sauvons la mer !


France – Les quatres groupes de travail du Grenelle de la Mer ont rendu le 9 juin leurs rapports à Jean-Louis Borloo, , ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire .  Plus de 500 propositions ont été émises par les membres qui sont issus de 5 collèges :  Etat , Collectivités territoriales,  ONG, syndicats et patronat, sur les grands enjeux liés à la mer et au littoral, à la préservation des milieux et à l’exploitation durable de ses ressources.

Grenelle de la mer : 4 rapports et 500 propositions !

grenelle-mer-grand

Après deux mois et demi de débats et quelques nuits blanches, voilà donc quatre rapports sur la table du ministre pour répondre à la commande de ce Grenelle de la mer : élaborer la politique maritime de la France pour les trente à cinquante prochaines années. Premier constat : pour la première fois de notre histoire, tous les acteurs du maritime étaient réunis autour d’une même table et, à en juger par l’enthousiasme des débats, on se demande pourquoi il a fallu tant de siècles… La remise de ces rapports marque une étape importante dans l’avancement du Grenelle de la Mer. La phase de consultation publique débute désormais.

Découvrez la synthèse des travaux des quatres groupes

Depuis le 27 février dernier, les quatre groupes, réunissant autour d’une même table experts, représentants des syndicats, du patronat, de l’Etat et des associations et ONG de protection de l’environnement, ont travaillé sur l’élaboration de propositions pour traiter des grands enjeux liés à la mer et au littoral, à la préservation des milieux et à l’exploitation durable de ses ressources. Il s’agissait d’engager une grande concertation avec tous les acteurs du monde maritime, les premiers concernés, mais pas les seuls, par le devenir de leurs activités et le devenir même de la mer.

Lire la suite

Le top 10 mondial des nouvelles espèces


Alors que la biodiversité est de plus en plus menacée par les activités humaines et industrielles et que de ce fait un grand nombre d’espèce est menacé de disparition, un comité international de scientifiques a publie sa liste des 10 nouvelles espèces les plus importantes récemment découvertes sur la planète. Parmi les nouvelles espèces découvertes :  un minuscule hippocampe, et un spécimen fossilisé d’un vertébré vivipare. Rien qu’en  2007, plus de 18 500 espèces ont été découvertes !

Ce top 10 des nouvelles espèces publié chaque année.

La limace fantôme (Selenochlamys ysbryda,Famille des Trigonochlamydidae)

Vous avez certainement entendu parler de la liste des espèces en voie de disparition et savez que le nombre d’animaux et de plantes terrestres menacés d’extinction est en hausse. Mais connaissez-vous la liste des nouvelles espèces? Un comité international de scientifiques responsable de l’exploration et de la classification des espèces a publié sa liste des 10 nouvelles espèces les plus importantes (le «top 10») récemment découvertes sur la planète. Elle inclut des espèces minuscules (un minuscule hippocampe de la taille d’un petit pois), longues (un insecte qui mesure presque 60 centimètres) et vieilles (un spécimen fossilisé d’un vertébré vivipare). La création et l’annonce de la liste, explique Quentin Wheeler, directeur de l’International Institute for Species Explorations, doit sensibiliser le public a la biodiversité, la taxonomie et l’importance des musées et des jardins botaniques de manière amusante.«La classification des espèces du monde entier et de leurs attributs uniques est essentielle pour mieux comprendre l’histoire de la vie», a-t-il déclaré. «Il est dans notre intérêt de faire face aux défis que représente la vie sur une planète en mutation rapide.

L’inventaire des espèces est loin d’être bouclé Lire la suite

Trame verte et bleue : consultation publique


Enrayer la perte de la biodiversité passe notamment en France par la préservation et la restauration de continuités écologiques. Le projet TRB vise à (re)constituer un réseau d’échanges cohérent à l’échelle du territoire national, pour que les espèces animales et végétales puissent, à l’instar des hommes, communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer… assurer leur survie. Entré dans une phase décisive, le projet Trame verte et bleue a maintenant besoin de vous pour s’enrichir. Une consultation nationale est lancée jusqu’en juillet 2009.
Ripisylve en Bretagne

Ripisylve en Bretagne. La TRB ambitionne d’enrayer le déclin de la biodiversité avec des mesures d’aménagement du territoire national.

Une mesure phare du Grenelle environnement.

L’enjeu de la constitution d’une Trame Verte et Bleue (TVB) s’inscrit bien au-delà de la simple préservation d’espaces naturels isolés et de la protection d’espèces en danger. Il est de (re)constituer un réseau écologique cohérent qui permette aux espèces de circuler et d’interagir, et aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services :

  • production d’oxygène, de biomasse,
  • structuration des paysages et amélioration du cadre de vie,
  • pollinisation, fonctions de production, création d’emplois, prévention des inondations, épuration de l’eau ,…

Lire la suite

La « Disparition » : la liste rouge des espèces menacées


La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde.

Tous les quatre ans, le bilan laconique de l’érosion de la biodiversité sauvage

envir-uicn-listerouge-resumeespecesmenaceesLa Liste Rouge de l’UICN des Espèces Menacées classe les espèces en fonction de leur risque d’extinction. C’est une base de données en ligne qui permet de faire des recherches et comprend le statut mondial de 45 000 espèces, avec des informations à l’appui. Elle a essentiellement pour but de déterminer quelles espèces ont le plus besoin de mesures de conservation, de documenter leur situation et de fournir un indice de l’état de la biodiversité.  Les grands bilans de la Liste Rouge de l’UICN sont préparés tous les quatre ans. Les éditions précédentes ont été publiées en 1996, 2000, 2004 et 2008.

Qu’est-ce que la Liste rouge ?

Lire la suite

Ecologie urbaine : un concept appliqué à la lettre dans le Bliesgau


Avec ses aires urbaines, le Bliesgau est la réserve de biosphère avec la plus grande densité de population au monde.Le concept d’écologie urbaine est fondamental pour le Bliesgau, zone protégée allemande ajoutée au Réseau mondial de réserves de biosphère de l’UNESCO qui en compte 522.  Le Bliesgau n’est pas le premier site du Réseau qui intègre en son sein des aires urbaines, mais il est le seul où la densité de la population atteint 310 habitants par km2. Mais pour les responsables du projet de préservation du Bliesgau, les composantes économique et sociale du développement durable sont tout aussi importantes que ses aspects écologiques.

par Jens Lubbadeh,  in « Le Courrier de l’UNESCO » Juin 2009

Au coeur de l’Europe de l’Ouest, la Sarre est le « Midi » de l’Allemagne

bliesgau03_250.jpgPetite mais impressionnante, telle pourrait être la devise de la Sarre, le plus petit Land allemand, hormis les villes-États d’Hambourg, de Berlin et de Brême. Quelque peu isolée au sud-ouest du pays, elle donne l’impression d’être une petite annexe de la grande Allemagne. Cernée en grande partie par le vaste Land de Rhénanie-Palatinat, elle a une frontière commune avec la France au sud et taquine du museau le Luxembourg à l’ouest.  C’est également l’un des coins les plus chauds de l’Allemagne. Rien d’étonnant donc à ce que la Sarre soit peuplée depuis des milliers d’années, comme en témoignent les traces laissées par ses premiers habitants. Le Gollenstein, un menhir vieux de 4 000 ans, atteste la présence humaine dans la région dès l’âge de pierre. Plus tard, ce sont les Romains qui se plurent en Sarre, Jules César ayant conquis ce territoire alors qu’il était peuplé par des Celtes. Ce sont également les Romains qui introduisirent la vigne dans la région, marquant le début d’une longue tradition qui allait perdurer jusque dans la première moitié du 20e siècle dans la vallée de la Blies.

43 % du territoire du Bliesgau est en zone protégée

Lire la suite

Le Triangle de Corail menacé par le changement climatique


Si le monde ne prend pas rapidement de mesures concrètes contre le changement climatique, des millions de personnes seront obligées de quitter la région du Triangle de corail, an Asie du sud. Mais des actions concrètes contre le changement climatique la surpêche et la pollution peuvent encore empêcher cette catastrophe. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude de l’organisation mondiale de protection de l’environnement WWF, rendue publique le 13 mai lors de la Conférence sur les océans qui se tient en Indonésie.
Source : WWF
01-corail1

Victimes de pêches destructrices, du tourisme ou encore du réchauffement climatique, près d’un tiers des récifs coralliens de la planètes sont déjà morts ou endommagés. Les conséquences sont autant environnementales qu’économiques: ces écosystèmes abritent des millions d’espèces d’animaux et de végétaux et font vivre ½ milliard de personnes dans le monde.

La disparition du Triangle de Corail poussera des millions de personnes à l’exil

Source de revenus et de nourritures pour de nombreuses populations, le « Triangle de Corail » correspond à des zones marines comportant au moins 500 espèces de coraux constructeurs de récifs. Ainsi, ses ressources contribuent directement à la subsistance de plus de 100 millions de personnes habitant cette région du globe. Un rapport du WWF  indique que si nous ne luttons pas contre les changements climatiques, les récifs coralliens pourraient disparaître du “Triangle de Corail” d’ici la fin du siècle. Les conséquences seraient dramatiques : chute de 80% de la capacité de l’environnement côtier à nourrir la population ; réduction voire perte totale des moyens de subsistance d’environ 100 millions de personnes.
Lire la suite