Agriculture et biodiversité


Cet  article de synthèse de Gilles KLEITZ , responsable Stratégie nationale pour la biodiversité au Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, date de 2005. En 2009, suite au Grenelle de l’Environnement, le Ministre de l’Agriculture annonce enfin un redéploiement des aides publiques et de la PAC  vers des systèmes plus respectueux de l’environnement. Il est plus que temps.

La biodiversité des territoires agricoles, pastoraux et ruraux

copie-de-dscn0720Le domaine rural, où s’exercent notamment les activités agricoles et pastorales, couvre plus de la moitié du territoire français. On y trouve non seulement l’ensemble des habitats et des espèces du territoire, y compris celles inscrites dans les livres rouges (listes des espèces rares ou menacées), mais également le patrimoine vivant des espèces, variétés, et races cultivées ou élevées, sélectionnées au cours de l’histoire. Le monde rural joue ainsi un rôle de premier plan dans l’évolution de la diversité du monde vivant sur le territoire français. De façon pratique, les liens entre activité agricole et biodiversité se comprennent à l’échelle de la parcelle, de l’exploitation, et du territoire. Ils intègrent les dimensions biologiques et agronomiques, sociales et techniques, et les rapports à l’économie et aux marchés. Lire la suite

« Objectif terres 2020 » : le déclin du modèle agricole productiviste officialisé


Nous l’avions rêvé, Michel Barnier l’a fait ! Cette fois-ci, plus de doute, l’agricul­ture française change de cap. Le plan « Objectif Terres 2020 » veut promouvoir un « nouveau modèle agricole français » fondé sur le développement durable avec pour objectif de « produire plus et produire mieux ». Ce plan est une mise en forme des nouvelles priorités agricoles françaises, il s’accompagne d’un redéploiement d’une partie des aides de la PAC, qui  devrait bénéficier entre autres aux élevages herbagers, à l’agriculture biologique, aux protéines végétales, à l’agriculture de montagne, à l’apiculture.…bref à la biodiversité  en milieu rural.

Michel Barnier avait déjà lancé en 2008  les plans d’action « EcoPhyto2018 », « AgroBio 2012«  visant à réorienter l’agriculture française vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement et de la santé publique, et  à la mettre en phase avec les attentes des consommateurs . Présenté à Daumeray (Maine-et-Loire), par Michel Barnier et Nicolas Sarkozy à la veille du Salon international de l’agriculture,  le plan  « Objectif Terres 2020 » comporte 60 mesures « qui doivent permettre à l’agriculture de s’adapter aux nouveaux défis de l’environnement.» Il est construit à partir des réflexions menées dans le Grenelle de l’environnement, des assises de la forêt et de celles de l’agriculture et autour de démarches innovantes, écologiquement durables et productives.


Lire la suite

Les sols français menacés par l’érosion, les pollutions et le bétonnage


Un quart des sols en France sont affectés par l’érosion s’inquiétent les experts qui dénoncent également le bétonnage du territoire et la pollution d’origine agricole ou industrielle, alors que l’Europe peine à accoucher d’une directive sur la protection des sols.

L’érosion est « une des menaces les plus importantes » pour la qualité des sols

L’érosion entraîne une « perte irréversible », selon Dominique Arrouays, directeur de l’unité Infosol à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). En effet, la vitesse de formation des sols est très lente en France – environ 100 kilos de terre par hectare et par an, et « si on en perd plus, ce n’est pas durable », a-t-il expliqué lors d’une réunion organisée par l’Association des journalistes de l’environnement (AJE). Actuellement, environ 25% des sols français sont menacés d’érosion, particulièrement les grandes plaines limoneuses du nord de la France, mais « on n’a pas de suivi de la quantité de sol perdue chaque année au niveau du territoire français », a-t-il regretté.

60.000 hectares disparaissent sous le béton chaque année en France

Lire la suite

Les vidéos du colloque international « Biodiversité et agricultures »


L’INRA a organisé à Montpellier les 4 et 5 novembre 2008 une conférence internationale, « Biodiversité et Agricultures : défis d’aujourd’hui, recherche de demain pour une agriculture durable »,destinée à un public de décideurs européens et de la société civile.

(Actualisation d’un article publié le 5 Novembre 2008)Biodiversite & Agricultures

Cette conférence s’est déroulée les 4 et 5 novembre 2008 au Corum de Montpellier dans le cadre de la Présidence Française du Conseil de l’Union Européenne (juillet-décembre 2008). Elle était patronnée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche. L’Inra a coordonné l’événement, dont le contenu a été défini par un comité scientifique international présidé par Robert Barbault.

Le colloque visait à illustrer l’importance stratégique des recherches sur les interactions entre agriculture et biodiversité. Ces recherches en plein essor doivent permettre de préciser les liens entre la crise de la biodiversité et les activités agricoles, pour aider à définir des règles d’une meilleure préservation, mais aussi les moyens de la valorisation de la biodiversité, au cœur de stratégies agricoles performantes et respectueuses de l’environnement.

Lire la suite

L’enseignement agricole se met au vert !


Les établissements d’enseignement agricole devront désormais inclure l’agriculture biologique dans tous leurs référentiels de formation.. C’est une des mesures du plan d’action « Agriculture biologique : horizon 2012 » qui vise à développer l’agriculture biologique, pour combler le retard français. En effet, l’agriculture nationale ne peut répondre à la demande des consommateurs qui croit de 9,5 % par an depuis 1999.

Le 8 Octobre 2008, lors des « Assises nationales de la Bio », Michel Barnier, ministre français de l’Agriculture , a confirmé que renforcer et développer l’agriculture biologique sont pour lui une priorité, et aussi un axe important de la politique gouvernementale en faveur de l’environnement. Outre des mesures d’incitation à la conversion d’agriculteurs « chimiques » vers l’agriculture bio et au développement de l’alimentation « bio » dans la restauration collective, le plan « Agriculture biologique : horizon 2012 » comprend les actions en direction de enseignement et la formation des futurs agriculteurs. L’idée est de profiter du renouvellement des générations pour refonder une agriculture durable et développer l’agriculture biologique.

Lire la suite

Faire du vin, c’est avant tout mobiliser des savoirs-faire ancestraux


S’il existe une nouvelle vague dans le monde des vignerons, c’est bien celle des vins sincères sans toxique. Celle de celles et ceux qui veulent produire un vin  » bon, propre et juste « 

Un régal. Ecoutez Yvon MINVIELLE parlez de son vin !

Olympe et Yvon Minvielle, soucieux de santé et de biodiversité, pratiquent une viticulture et une vinification naturelle en biodynamie. Sagesses et  » savoir-faire  » anciens sont sauvegardés. Chaque jour, dans la vigne ils observent la vie de la plante et son environnement, dans le chai ils écoutent le travail du vin… Lire la suite