« Le Titanic apicole », un DVD de Kokopelli


Le film documentaire « Le Titanic agricole », est un cri d’alarme. Que deviendrait l’humanité sans les Abeilles? C’est aussi un réquisitoire implacable contre les empoisonneurs publics, les Monsanto, les Bayer, les Basf, les Syngenta, etc. Prenons conscience de la “Terreur Pesticide”: l’empoisonnement de l’humanité et de toute la biosphère. Réalisé par Dominique Guillet et d’Ananda Guillet, ce DVD de 2h15, est disponible à la vente sur le site de Kokopelli.

Alors que selon l’Inra (l’Institut national de la recherche agronomique), 35 % de la production agricole mondiale (en poids) dépend des insectes pollinisateurs, les Abeilles transhument vers le néant. Les ruches se vident en moins d’une semaine. C’est une nouvelle catastrophe, qui s’annonce d’amplitude planétaire, car les abeilles pollinisent 40 % des récoltes agricoles et une grande partie de la flore naturelle. Cette catastrophe se nomme “syndrome d’effondrement des colonies”. Ce film documentaire de 2h15, réalisé par Dominique Guillet et Ananda Guillet, est un cri d’alarme. Que deviendrait l’humanité sans les abeilles? C’est aussi un réquisitoire implacable contre les empoisonneurs publics, les Monsanto, les Bayer, les Basf, les Syngenta, etc.

La survie de plus de 80 % des espèces végétales dépendent de la pollinisation par les insectes.

Lire la suite

Des patates OGM … c’est pour l’industrie, pas pour l’alimentation proteste BASF


Le géant allemand de la chimie BASF a annoncé mercredi 9/12 qu’il ne pourra pas commercialiser en 2009 sa pomme de terre OGM EH92-5271, qu’il a baptisée Amflora, faute d’autorisation européenne.

Une bonne nouvelle mais rien n’est gagné pour 2010

Témoin des bagarres en cours à Bruxelles entre les lobbies pro-OGM et les politiques, la Commission européenne a accordé un nouveau délai à l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour rendre un avis sur un marqueur génétique, ARMG, contenu dans le féculent non plus d’ici au 15 décembre mais d’ici fin mars, explique BASF dans un communiqué. « Ce retard signifie que la mise en culture commerciale de l’Amflora ne sera pas possible en 2009 », a dénoncé Stefan Marcinowski, membre du directoire de BASF, cité dans le texte. Il « ne peut être expliqué que par des motivations politiques de la part des commissaires européens », a-t-il ajouté. Nous l’espérons ,en effet, cela s’appelle la démocratie.

Lire la suite

Agro-industrie, industrie de guerre, les liaisons coupables


90 ans après l’armistice de 14-18, souvenons nous que ce conflit a été un formidable accélérateur pour l’industrie chimique naissante. Elle a abondamment produit des explosifs et des produits toxiques destinés à exterminer l’adversaire. La paix revenue, les nouvelles molécules et les produits ont été redirigés ..vers l’agriculture. Ce n’est malheureusement pas le seul lien entre pesticides et armes de guerre, puisque qu’on retrouvera le Zyklon B à Dachau, Monsanto et l’agent orange au Vietnam, le Round-Up dans la lutte anti-guerilla en Colombie …

gazL’histoire des pesticides et des nitrates trouve son origine dans le conflit 1914-1918, première guerre « industrielle » avec mobilisation par chaque pays de des meilleurs scientifiques pour élaborer la première arme de destruction massive, l’arme chimique.

1913 – La synthèse de l’azote à partir de l’air permet de produire des engrais azotés et des explosifs

Lire la suite

Omerta sur les pesticides


Alors que les pesticides envahissent nos assiettes, qu’ils font parfois de nos sols des déchets toxiques (voir Libération du 6 janvier 2006), qu’ils déciment toujours nos abeilles… des hommes et des femmes : écologistes, scientifiques, politiques, médecins, agriculteurs….s’unissent pour dénoncer les méfaits des pesticides et pour promouvoir des méthodes alternatives respectueuses de l’Homme et de son environnement.

« Pesticide, non merci »

Un film de Michel CROZAS documentaire réalisé avec le soutien du Conseil Général Isère, de la région Rhone Alpes et de l’Adabio.

Lire la suite

Faites fleurir la biodiversité dans votre jardin !


Découvrez le site Agriculture, Biodiversité et Abeilles animé par le Réseau Biodiversité pour les Abeilles. Après avoir sensibilisé les agriculteurs aux techniques de jachère à intérêt apicole, l’association étend sa démarche aux jardiniers amateurs, les incitant à semer et protéger la biodiversité dans les jardins ou sur les balcons.

Avertissement : cette association est soutenue par BASF AGRO (insecticide Régent quyi a été interdit)

Le Monastère végétalisationPour ceux qui souhaiteraient aller plus loin que les premières étapes consistant à offrir des ressources alimentaires et des abris à la biodiversité, des techniques existent pour optimiser l’intérêt faunistique des jardins.

La première pratique à mettre en œuvre, c’est de limiter les espaces bétonnés : l’urbanisation fait déjà disparaître tous les ans des dizaines de milliers d’hectares de végétation : alors autant garder un maximum de surface verte là où cela est possible !

Un autre leviers d’action, simple :

Lire la suite