Des poisons dans nos maisons. Marie-Christine Blandin sonne l’alarme.


produit_la_75596On se sent souvent soulagé une fois franchi le pas de la porte d’entrée. Loin du bruit, de l’agitation et de la pollution qui rendent parfois notre quotidien si désagréable. Pourtant, nos maisons n’ont rien du petit nid douillet que l’on imagine. Bien au contraire. Ecoutez Madame Blandin , elle parle d’or. Vous ne regardez plus votre intérieur de la même manière.

Interview de Marie-Christine Blandin, sénatrice Vert du Nord, qui a publié en janvier 2008 un rapport sur les risques et dangers pour la santé humaine de substances chimiques d’usage courant. Ce rapport propose de mieux évaluer les risques, de disposer d’indicateurs de l’état de santé de la population, de développer le principe de précaution et de parvenir à élaborer des produits moins toxiques. Madame Blandin énonce 20 recommandations dont la première est d’appliquer le principe de précaution !

Santé environnementale : interview de Marie-Christine Blandin, sénatrice Vert du Nord, par Provence Aix 21, le 3 Mars 2009

Aucune femme en âge de procréer ne devrait être exposée à des solvants :

Interview réalisé par Pierre Luton, paru dans le magazine mutualiste Rail & Progrès (MGC) et sur Naturavox

Lire la suite

Des politiques créent un think thank « Biodiversité »


Un sénateur UMP et une sénatrice Verts qui s’entendent pour faire bouger les choses et entraînent avec eux des élus et des associations, voilà une démarche qui mérite d’être soulignée. Mme Blandin et M. Legrand ont lancé le 12 Novembre au Sénat le « Comité pour la biodiversité » .

pissenlit_131x115

Annoncé lors des assises « Ensemble pour la biodiversité » qui s’étaient tenues au Sénat le 15 novembre 2006, le « Comité pour la biodiversité » est une association qui se définit comme une structure de réflexion, d’échange et de concertation. L’objectif est d’ informer et à proposer des pistes pour que la biodiversité soit mieux prise en compte à tous les niveaux. Elle réunira élus, associations, employeurs, salariés mais aussi des personnalités qualifiées et des scientifiques, ainsi que des représentants des syndicats et du patronat, sur le modèle des groupes de travail du Grenelle de l’environnement. Le financement de ce comité sera assuré par les cotisations des membres mais « on espère aussi du mécénat », indique Christophe Aubel, porte-parole de la ligue Roc pour la protection de la nature.

« Il y a encore beaucoup de décideurs qui n’ont pas compris que les services rendus par la biodiversité sont le ferment de notre vie », estime Mme Blandin devant la presse. Pour éviter des doublons avec les actions qui pourraient être prises par ailleurs dans le cadre d’autres organisations, une « charte de qui fait quoi » va être établie, assure la sénatrice.

« Pour bien comprendre l’enjeu de la biodiversité, prenons l’image d’un avion en vol qui perdrait un à un ses boulons. A un certain moment la perte d’un énième boulon fera chuter l’aéronef. La perte de ce boulon est le fait générateur de l’accident, et pourtant la chute est conditionnée par la perte de l’ensemble des pièces manquantes ! La réflexion sur les OGM doit être abordée sous cet angle. Avant qu’il ne soit trop tard. Avant que ne cède l’ultime boulon qui causera notre chute. » expliquait Jean-François Legrand le 16 Mai 2008.

Lire la suite

« La grande invasion » – Enquête sur les produits qui intoxiquent notre vie quotidienne


« La grande invasion – Enquête sur les produits qui intoxiquent notre vie quotidienne ». De Stéphane Horel
En vingt ans, l’asthme a doublé et touche aujourd’hui 10 à 12 % des enfants en France. Aux Etats-Unis, le cancer chez les petits a progressé de 30 % à 40 % en vingt-cinq ans pour les leucémies et les tumeurs du cerveau, et de près de 70 % pour les cancers du testicule (Environmental Health Perspectives, juin 1998). La pollution de l’air à l’intérieur des maisons est de plus en plus suspectée d’en être en partie la cause.

Actuellement on accorde peu d’intérêt aux études sur la qualité de l’environnement dans la maison, alors que son impact sur la santé est certainement au moins aussi important que celui de l’environnement extérieur. Pourtant nous passons en moyenne 22 heures sur 24 en espace clos ou semi-clos,
Lire la suite