L’UNESCO désigne 22 nouvelles réserves de biosphère dans 17 pays


26 mai 2009 – L’UNESCO a désigné 22 nouvelles réserves de biosphère qui viennent s’ajouter au réseau mondial qui en compte désormais 553 dans 107 pays. La décision a été prise par le Conseil international de coordination du Programme L’Homme et la biosphère (MAB-CIC) lors de sa 21e session qui se tient du 25 au 29 mai 2009 sur l’île de Jeju (République de Corée). En France, 10 zones bénéficient de ce label.

korea01_400Les réserves de biosphère sont des sites reconnus qui innovent et font la démonstration de nouvelles approches de gestion intégrée de la biodiversité et des ressources terrestres, côtières et marines. Les réserves sont aussi des sites d’expérimentation et d’étude pour le développement durable.

Le Programme de l’UNESCO sur l’homme et la biosphère (MAB) propose un projet interdisciplinaire basé sur la recherche et le renforcement des capacités dans le but d’améliorer les relations entre les gens et leur environnement global.  Lancé au début des années 70, ce programme a pour principale mission de réduire la perte de biodiversité par des approches écologiques, sociales et économiques. Il utilise son réseau mondial de réserves de biosphère comme un outil d’échange des connaissances, de recherche et de surveillance, d’éducation et de formation, et un défi pour les responsables politiques.

A ce jour, dix réserves de biosphère ont été classées en France : la mer d’Iroise, la forêt de Fontainebleau et le Gâtinais, les Vosges du Nord/Pfalzerwald, la commune de Fakarava (Polynésie française), les Cévennes, le mont Ventoux, le Luberon, la Camargue, la vallée du Fango (Corse) et l’ archipel de la Guadeloupe .

Les 22 nouvelles réserves de biosphère : Lire la suite

Publicités

La secrétaire d’État veut protéger 2 % du territoire


Lors du 28e Congrès des réserves naturelles, la secrétaire d’État à l’écologie a confirmé le renforcement de la mission des réserves naturelles dans le domaine de la conservation de la biodiversité,  dans le cadre de la stratégie nationale de créations d’aires protégées définie en 2008 par Jean-Louis Borloo et qui est l’un des engagements du Grenelle de l’Environnement et de la stratégie nationale pour la biodiversité.

reservcesnaturelles2

Les 163 réserves naturelles nationales existantes couvrent 138 000 ha en métropole, et près de 2,6 millions d’ha à l’Outre-mer, dont 2,27 pour la seule réserve naturelle nationale des terres australes et antarctiques françaises

14 réserves ont été créées depuis l’année 2005, la dernière en date étant la réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine (Val-d’Oise et Yvelines (268 hectares). Les réserves naturelles assurent une protection réglementaire des espèces sauvages, des habitats naturels, et du patrimoine biologique. Les réserves naturelles régionales, d’initiative locale, sont une composante importante du dispositif. « Le réseau des réserves naturelles est extrêmement dynamique. Au-delà de la protection d’espaces naturels inestimables, et de leurs espèces sauvages, le travail scientifique de terrain réalisé par les réserves est crucial. Il contribue à notre connaissance de la biodiversité, de ses évolutions, et des impacts du changement climatique sur la biosphère » a déclaré lors de la clôture du congrès la secrétaire d’État à l’écologie, Chantal Jouanno à Divonne-les-Bains.

Trois nouveaux parcs nationaux annoncés

Lire la suite

Des espèces françaises en Liste Rouge


En 2007, le Comité français de l’UICN et le Muséum national d’Histoire naturelle ont lancé la réalisation de la Liste rouge des espèces menacées en France, en collaboration avec les organismes de référence sur les espèces en métropole et en outre-mer. Trois premières listes sont parues à ce jour : celle des reptiles et amphibiens de métropole , celles des oiseaux nicheurs de métropole et celles des mammifères de métropole.

Avec des façades sur les 3 océans et des climats variés, la France appartient au petit club des pays « méga-divers ». Elle est donc à la fois très riche en espèces mais aussi particulièrement concernée par la crise de la disparition des espèces. Au niveau mondial, la France est au 9ème rang des pays qui hébergent le plus grand nombre d’espèces menacées, soit près de 700 espèces en danger en métropole mais aussi dans les territoires d’outre-mer : Gypaète barbu, Grand hamster d’Alsace, Faucon crécerellette, Loutre géante de Guyane, tortues marines…

Les causes sont multiples : produits chimiques, urbanisation, braconnage, espèces exotiques envahissantes, assèchement des zones humides,…

Lézard pyrénéen d’Aurelio © C. Delmas

Lézard pyrénéen d’Aurelio © C. Delmas

Etabli conformément aux critères internationalement reconnus de l’UICN, ce projet de Liste rouge française vise à dresser un bilan objectif du degré de menace pesant sur les espèces à l’échelle du territoire national. Il s’agit de réunir les meilleures informations disponibles et les données les plus récentes sur le risque de disparition de notre territoire des espèces végétales et animales qui s’y reproduisent en milieu naturel, ou qui y sont régulièrement présentes. La Liste rouge permet de répondre à des questions essentielles, telles que :

  • Dans quelle mesure telle espèce est-elle menacée ?
  • Par quoi telle ou telle espèce est-elle spécialement menacée ?
  • Combien y a-t-il d’espèces menacées dans telle région du monde ?
  • Combien a-t-on dénombré de disparitions d’espèces ?

La liste rouge française est déclinée selon plusieurs taxons (catégories)

Lire la suite

« L’arbre, la rivière et l’homme », ou comment mettre en place la trame verte et bleue


Comment mettre en place, sur l’ensemble du territoire, la « trame verte et bleue » préconisée par le Grenelle Environnement ? Comment diversifier les habitats naturels pour contrebalancer l’artificialisation des paysages ? Comment tout à la fois protéger les rivières contre les pollutions diffuses, favoriser la biodiversité aquatique, et accroître la sécurité des riverains ? Peut-on concilier protection de la nature et bien-être humain ?

couvcspnb_arbrerivierehommeVous souvenez vous d’une promenade au bord de cette charmante rivière qui ondulait dans le paysage, encadrée par des arbres et une végétation un peu folle ? C’était avant le remembrement et le drainage, l’endiguement des cours d’eau ou leur eutrophisation. Pourtant les corridors rivulaires sont des éléments clés pour la conservation de la biodiversité terrestre et aquatique. Ils jouent également des rôles méconnus mais primordiaux  de régulateurs de crues ou de « pièges à nitrates », à tel point que les bandes enherbées figurent désormais dans les critères d’attribution des aides de la PAC aux agriculteurs.

« L’arbre, la rivière et l’homme » CSPNB – en février 2008 – 64 pages

SOS Biodiversité a déjà signalé les excellents ouvrages édités par le CSPNB – Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité, une stucture du MEEDDAT, à savoir les brochures de vulgarisation « exemples de biodiversité » qui devraient être distribués à tous les enseignants (à souffler à Mme JOUANNO).

Dans cet ouvrage destiné aux  décideurs, aux acteurs de terrain, aux formateurs, aux étudiants, etc…des chercheurs de différents horizons, en dialogue avec des gestionnaires, mettent en commun leur expérience pour proposer une voie originale : la renaturation des espaces de terrain situés au bord des cours d’eau, les « Corridors Rivulaires ».

Lire la suite

La prochaine « Nuit de la Chouette » aura lieu en mars 2011


Le 14 mars 2009 a eu lieu la 8° Nuit de la Chouette organisée tous les deux ans par la LPO et la Fédération Nationale des Parcs naturels régionaux. La prochaine nuit aura lieu en 2011 ! D’ici là, entraînez vous et apprenez à reconnaître les chants des rapaces nocturnes…sur  le site  « Pour des Pyréneées vivantes »

 

Belgique – La nuit de l’obscurité

La Nuit de l’Obscurité est une action symbolique qui vise à sensibiliser le grand public à la pollution lumineuse et aux gaspillages d’énergie. Elle permet également la découverte ludique de la faune et la flore nocturnes par le biais d’activités diverses mises sur pieds par des acteurs locaux compétents et motivés. L’observation des étoiles sous la « direction » d’astronomes avertis y est également à l’ordre du jour. Par ailleurs, l’extinction des feux est proposée aux communes. L’édition 2010 aura lieu le samedi 16 octobre

http://www.iewonline.be/spip.php?article1449

France – Le Jour de la Nuit

Samedi 30 octobre 2010, fêtez la nuit noire ! Le Jour de la Nuit est une manifestation nationale de redécouverte de la nuit, ses paysages, sa biodiversité et son ciel étoilé. Découvrez la carte de France interactive des sorties, animations et villes participantes !

http://www.jourdelanuit.fr/

——————————————————————————————————————————————–

Curieux de nature, petits et grands, vous êtes invités à participer à la 8e nuit de la chouette, organisée le 14 mars 2009 par la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et la LPO. Destinée au grand public, cette opération de sensibilisation entend mieux faire connaître les oiseaux de nuit à l’occasion de sorties de découverte nocturne, en mettant en avant les dangers qui les menacent aujourd’hui et les actions menées ou à mener pour les sauvegarder. E

1741En effet, ces rapaces, en particulier la chevêche d’Athéna, ne peuvent évoluer que dans des espaces ruraux préservés, où ils constituent des indicateurs de la bonne santé du milieu. Ainsi, leur protection passe par le maintien de la biodiversité.

Samedi 13 Mars, c’est encore la pleine Lune

 

hibou_grand-duc

Hibou moyen ou grand-duc

 

Tous les deux ans, et depuis maintenant plus de dix ans (1995), vous êtes des milliers, une fois la nuit tombée, à partir à la découverte de la vie des chouettes et des hiboux.  En 2007, vous avez été près de 23 000 à participer aux 500 animations proposées par la LPO, les parcs naturels régionaux et deux cents autres organisateurs locaux dans le cadre de la 7e Nuit de la chouette. La proximité de la prochaine édition avec la pleine lune (11 mars) devrait encore faciliter l’observation de ces fascinants rapaces nocturnes. Lors de balades au milieu des ombres, des bruits et des odeurs du crépuscule, vous pourrez observer, émerveillés, la chouette hulotte, la chevêche d’Athéna, l’effraie des clochers, les hiboux moyen ou grand-duc, et peut-être apercevoir, au détour d’un sentier, un chevreuil ou un renard en maraude, ou encore entendre l’appel flûté du crapaud alyte. Lire la suite