« Océans » : sortie en salles de l’opéra marin de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud


Après « Le peuple singe », « Microcosmos », « Le peuple migrateur », l’acteur et réalisateur Jacques Perrin a tourné un nouvel hymne à la nature : »OCEANS ». Il a fallu 4 ans de tournage pour faire ce films, sur  50 sites différents à travers le monde avec plus de 100 espèces filmées par 12 équipes de tournage.

Devenir poisson parmi les poissons

Océans s’interroge sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage et répond par l’image et l’émotion à la question : « L’ océan ? C’est quoi l’océan ?  » . Donnons la parole à Jacques Perrin :
Vos équipes ont parcouru toutes les mers de la planète. Quel état des lieux peut-on en dresser ? Lire la suite

Le top 10 mondial des nouvelles espèces


Alors que la biodiversité est de plus en plus menacée par les activités humaines et industrielles et que de ce fait un grand nombre d’espèce est menacé de disparition, un comité international de scientifiques a publie sa liste des 10 nouvelles espèces les plus importantes récemment découvertes sur la planète. Parmi les nouvelles espèces découvertes :  un minuscule hippocampe, et un spécimen fossilisé d’un vertébré vivipare. Rien qu’en  2007, plus de 18 500 espèces ont été découvertes !

Ce top 10 des nouvelles espèces publié chaque année.

La limace fantôme (Selenochlamys ysbryda,Famille des Trigonochlamydidae)

Vous avez certainement entendu parler de la liste des espèces en voie de disparition et savez que le nombre d’animaux et de plantes terrestres menacés d’extinction est en hausse. Mais connaissez-vous la liste des nouvelles espèces? Un comité international de scientifiques responsable de l’exploration et de la classification des espèces a publié sa liste des 10 nouvelles espèces les plus importantes (le «top 10») récemment découvertes sur la planète. Elle inclut des espèces minuscules (un minuscule hippocampe de la taille d’un petit pois), longues (un insecte qui mesure presque 60 centimètres) et vieilles (un spécimen fossilisé d’un vertébré vivipare). La création et l’annonce de la liste, explique Quentin Wheeler, directeur de l’International Institute for Species Explorations, doit sensibiliser le public a la biodiversité, la taxonomie et l’importance des musées et des jardins botaniques de manière amusante.«La classification des espèces du monde entier et de leurs attributs uniques est essentielle pour mieux comprendre l’histoire de la vie», a-t-il déclaré. «Il est dans notre intérêt de faire face aux défis que représente la vie sur une planète en mutation rapide.

L’inventaire des espèces est loin d’être bouclé Lire la suite

La « Disparition » : la liste rouge des espèces menacées


La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde.

Tous les quatre ans, le bilan laconique de l’érosion de la biodiversité sauvage

envir-uicn-listerouge-resumeespecesmenaceesLa Liste Rouge de l’UICN des Espèces Menacées classe les espèces en fonction de leur risque d’extinction. C’est une base de données en ligne qui permet de faire des recherches et comprend le statut mondial de 45 000 espèces, avec des informations à l’appui. Elle a essentiellement pour but de déterminer quelles espèces ont le plus besoin de mesures de conservation, de documenter leur situation et de fournir un indice de l’état de la biodiversité.  Les grands bilans de la Liste Rouge de l’UICN sont préparés tous les quatre ans. Les éditions précédentes ont été publiées en 1996, 2000, 2004 et 2008.

Qu’est-ce que la Liste rouge ?

Lire la suite

L’UNESCO désigne 22 nouvelles réserves de biosphère dans 17 pays


26 mai 2009 – L’UNESCO a désigné 22 nouvelles réserves de biosphère qui viennent s’ajouter au réseau mondial qui en compte désormais 553 dans 107 pays. La décision a été prise par le Conseil international de coordination du Programme L’Homme et la biosphère (MAB-CIC) lors de sa 21e session qui se tient du 25 au 29 mai 2009 sur l’île de Jeju (République de Corée). En France, 10 zones bénéficient de ce label.

korea01_400Les réserves de biosphère sont des sites reconnus qui innovent et font la démonstration de nouvelles approches de gestion intégrée de la biodiversité et des ressources terrestres, côtières et marines. Les réserves sont aussi des sites d’expérimentation et d’étude pour le développement durable.

Le Programme de l’UNESCO sur l’homme et la biosphère (MAB) propose un projet interdisciplinaire basé sur la recherche et le renforcement des capacités dans le but d’améliorer les relations entre les gens et leur environnement global.  Lancé au début des années 70, ce programme a pour principale mission de réduire la perte de biodiversité par des approches écologiques, sociales et économiques. Il utilise son réseau mondial de réserves de biosphère comme un outil d’échange des connaissances, de recherche et de surveillance, d’éducation et de formation, et un défi pour les responsables politiques.

A ce jour, dix réserves de biosphère ont été classées en France : la mer d’Iroise, la forêt de Fontainebleau et le Gâtinais, les Vosges du Nord/Pfalzerwald, la commune de Fakarava (Polynésie française), les Cévennes, le mont Ventoux, le Luberon, la Camargue, la vallée du Fango (Corse) et l’ archipel de la Guadeloupe .

Les 22 nouvelles réserves de biosphère : Lire la suite

Les espèces face au changement climatique


La savane africaine désertée par les éléphants, une banquise arctique sans ours polaire, des orangs-outans condamnés à vivre en captivité car leur milieu d’origine ne leur serait plus favorable : tel pourrait être le monde de demain, décrit par un nouveau rapport publié par le WWF : « Les espèces face au changement climatique »

« Stop au réchauffement climatique », publicité créée par l’Agence « Seagulls Fly » pour l’ONG portugaise « QUERCUS » qui oeuvre à la protection de la nature (2008).

Le changement climatique pousse des espèces à l’extinction

Le rapport du WWF , consacré aux conséquences potentielles du changement climatique sur certains des animaux les plus emblématiques du bestiaire terrestre, s’appuie sur les travaux scientifiques les plus récents. Lire la suite

Rencontres internationales sur la biodiversité des céréales et des savoirs-faire paysans


Ces rencontres se dérouleront sur la ferme de Cécile et Jean-François Berthelot qui abrite une collection vivante de plus de 150 variétés de blés exceptionnellement enrichie cette année de 150 variétés venues de toute l’Europe et du bassin méditerranéen.

« Renaissance de la biodiversité céréalière et savoir-faire paysans »

Port Sainte Marie (47)  du mardi 23 au vendredi 26 juin 2009

Le nombre de participants ne pourra pas excéder cent personnes. Toutefois une visite publique de la collection de blé est prévue le dernier après-midi (26/04) avant le repas de quartier en musique au village qui permettra également de rencontrer les paysans de tous les pays et de déguster les produits confectionnés lors des ateliers. Enfin deux journées portes-ouvertes suivront les rencontres en juillet pour permettre à un public plus large de visiter la collection vivante. Lire la suite

Des espèces françaises en Liste Rouge


En 2007, le Comité français de l’UICN et le Muséum national d’Histoire naturelle ont lancé la réalisation de la Liste rouge des espèces menacées en France, en collaboration avec les organismes de référence sur les espèces en métropole et en outre-mer. Trois premières listes sont parues à ce jour : celle des reptiles et amphibiens de métropole , celles des oiseaux nicheurs de métropole et celles des mammifères de métropole.

Avec des façades sur les 3 océans et des climats variés, la France appartient au petit club des pays « méga-divers ». Elle est donc à la fois très riche en espèces mais aussi particulièrement concernée par la crise de la disparition des espèces. Au niveau mondial, la France est au 9ème rang des pays qui hébergent le plus grand nombre d’espèces menacées, soit près de 700 espèces en danger en métropole mais aussi dans les territoires d’outre-mer : Gypaète barbu, Grand hamster d’Alsace, Faucon crécerellette, Loutre géante de Guyane, tortues marines…

Les causes sont multiples : produits chimiques, urbanisation, braconnage, espèces exotiques envahissantes, assèchement des zones humides,…

Lézard pyrénéen d’Aurelio © C. Delmas

Lézard pyrénéen d’Aurelio © C. Delmas

Etabli conformément aux critères internationalement reconnus de l’UICN, ce projet de Liste rouge française vise à dresser un bilan objectif du degré de menace pesant sur les espèces à l’échelle du territoire national. Il s’agit de réunir les meilleures informations disponibles et les données les plus récentes sur le risque de disparition de notre territoire des espèces végétales et animales qui s’y reproduisent en milieu naturel, ou qui y sont régulièrement présentes. La Liste rouge permet de répondre à des questions essentielles, telles que :

  • Dans quelle mesure telle espèce est-elle menacée ?
  • Par quoi telle ou telle espèce est-elle spécialement menacée ?
  • Combien y a-t-il d’espèces menacées dans telle région du monde ?
  • Combien a-t-on dénombré de disparitions d’espèces ?

La liste rouge française est déclinée selon plusieurs taxons (catégories)

Lire la suite

Sushi contre Thon rouge : l’UE réduit de 15 jours la campagne de pêche en Méditerranée


AFP –  La campagne de pêche au thon rouge en Méditerranée sera raccourcie de 15 jours en 2009 pour la flotte de l’UE, et les quotas de capture des thoniers senneurs réduits de près de 3.000 tonnes, a-t-on appris mercredi 14 Avril de source européenne. Cela risque de ne pas être suffisant pour sauver l’espèce, qui est sur la liste rouge de UICN. A l’origine du problème : la mode des sushis japonais. Plus que jamais, l’expression « manger la planète » prend son sens.

Les sushis sont fatals pour l’espèce !

thon-rougeLa campagne 2009, qui commence jeudi 15 avril à 00H00, a été raccourcie de 15 jours et « se terminera le 15 juin » au lieu du 30 pour la flotte communautaire, a-t-on précisé. La Commission a par ailleurs réduit de 27% les quotas alloués aux navires communautaires et a négocié une réduction de la capacité de pêche de leur flotte avec la mise à la casse de 26 navires par la France, l’Italie et Malte. Elle a en outre décidé de geler les capacités des fermes d’élevage et de renforcer les contrôles à bord des navires, dans les ports et dans les fermes, afin d’éviter les fraudes. « C’est la dernière chance » d’éviter la fin pure et simple de cette pêche », avertissent les responsables européens. Ces mesures devraient permettre d’éviter une fermeture anticipée de la pêche, comme ce fut le cas en 2008. Mais les responsable européens s’attendent à des réactions négatives, car ces mesures mettent en danger des revenus considérables. Rapellons que le thon rouge pâtit de la faramineuse demande du marché japonais. Ce pays drainerait de 90 à 95 % des prises de thon rouge, un poisson qui peut se transiger à plus de 50 000 euros. Et la popularité croissante du sushi à travers le monde ajoute à cette pression d’exploitation.

Une population de reproducteurs décimée

Lire la suite

Plus de 1500 espèces envahissantes en Europe


Vous ne les voyez pas, et pourtant elles sont là, parmi nous. Elles colonisent à toute allure de nouveaux territoires, dont elles font disparaitre les autochtones car elles accaparent les ressources naturelles ou diffusent de redoutables maladies exotiques dont elles sont porteurs sains. L’homme, qui les a souvent importé lui-même en Europe sans s’en rendre compte, ne peut pas grand chose pour les arrêter. Ce sont les espèces exotiques envahissantes.
17694_biodiversite_jussie

La jussie est une plante aquatique ( Onagracée). Originaire des Amériques et d''Australie, elle est utilisée dans les aquariums d'eau douce. Introduite en Europe, elle a progressivement colonisé les plans d'eau.

Depuis que l’homme voyage, il transporte volontairement ou non dans ses bagages tout un cortège d’animaux et de plantes

Le nombre d’introductions d’espèces exotiques explose dans tous les milieux à travers le monde et ce phénomène inquiète aujourd’hui les gestionnaires et les écologues car il s’ajoute aux contraintes multiples que subit déjà la Nature. Ces espèces invasives ne sont pas des martiens laissés par des Objets volants non identifiés (OVNI), mais des espèces biologiques (comme plantes, animaux, champignons et bactéries) qui propagent hors de leur milieu naturel passé ou présent de distribution et qui menacent la biodiversité dans des nouveaux endroits.

Une espèce envahissante ou espèce invasive est un organisme qui a été introduit intentionnellement ou accidentellement dans une région située en dehors de son aire de répartition naturelle et qui s’est tellement reproduite qu’elle a remplacé certaines espèces originales. Les cas d’espèces envahissantes responsables de modifications notables dans les écosystèmes sont nombreux. Ils sont d’autant plus nombreux et aigus que le commerce et les transports se mondialisent. Depuis que l’homme voyage, il transporte volontairement ou non dans ses bagages tout un cortège d’animaux et de plantes qui ont ainsi l’occasion de s’implanter sur de nouveaux territoires : rats, chats et lapins ont ainsi colonisé le monde entier. La plupart des espèces introduites dans un nouvel environnement n’y sont pas adaptées : elles ne peuvent pas y survivre et disparaissent plus ou moins rapidement. Mais il en est quelques unes qui y trouvent des conditions qui leur conviennent, sans prédateurs ni compétiteurs, et qui y prolifèrent. Que ces espèces aient été volontairement ou accidentellement introduites, elles ont souvent au cours de leur expansion un impact écologique et économique négatif. Ces introductions constituent un des principaux mécanismes de disparition d’espèces et de déstabilisation des écosystèmes. Lire la suite

« Journée internationale de la diversité biologique » le 22 Mai


Organisée comme chaque année par La Vague Verte (CDB), la « Journée internationale de la diversité biologique » ou JIB  a pour objectif  de sensibiliser et de faciliter la compréhension sur les questions de la biodiversité. En 2009, la JIB  sera dédiée en aux espèces exotiques envahissantes et à leurs impacts négatifs pour la biodiversité, la santé ou l’économie. Plus de 1500 aliens ont déjà été identifiés par les chercheurs en Europe.
grenouille-taureau

La grenouille taureau, originaire de Floride, un vorace carnassier

Le nombre d’introductions d’espèces exotiques explose dans tous les milieux à travers le monde et ce phénomène inquiète aujourd’hui les gestionnaires et les écologues car il s’ajoute aux contraintes multiples que subit déjà la Nature. Ces espèces invasives ne sont pas des martiens laissés par des Objets volants non identifiés (OVNI), mais des espèces biologiques (comme plantes, animaux, champignons et bactéries) qui propagent hors de leur milieu naturel passé ou présent de distribution et qui menacent la biodiversité dans des nouveaux endroits.

Les experts considèrent les espèces exotiques envahissantes comme l’une des principales causes de la perte mondiale de biodiversité.

D’après la Liste rouge de l’UICN, les espèces introduites envahissantes constituent la 3ème menace pesant sur les espèces à l’échelle mondiale. Lire la suite