José Manuel Barroso n’a pas senti le vent tourner


À quelques mois de la fin de son mandat, la Commission de José Manuel Barroso s’est vue décerner, par un groupe de dix ONG, une note globale de 4,4 sur 10 pour son action en faveur de l’environnement ces cinq dernières années. Il faut dire que le sympathique José-Manuel ne joue pas dans le même camp que notre José national…et que le succès des Verts aux dernières élections rend plus difficile sa candidature à sa propre succession.

4,4 sur 10 !

José Manuel Barroso - Président de la Commission européenne

C’est l’évaluation donnée par un groupe de dix ONG environnementales (Green 10) qui représente l’union des dix plus grandes organisations environnementales européennes, à la Commission de José Manuel Barroso pour son action en faveur de l’environnement ces cinq dernières années. À quelques mois de la fin de son mandat, le constat se veut sévère ! Le groupe d’associations qui regroupe notamment Greenpeace, le WWF, Bird Life ou le Climate Action Network, a noté l’action de la Commission Barroso, entrée en fonction en novembre 2004, dans douze domaines allant de la lutte contre le changement climatique, à la santé, en passant par les transports, l’agriculture, la transparence ou encore la biodiversité.

Un partisan zélé des OGM

Lire la suite

Agissez pour une Europe sans OGM


La nuit dernière, Greenpeace a projeté devant la Tour Eiffel un message géant: «Protégez notre avenir, non aux OGM». Greenpeace espère que les autorités françaises et européennes s’activeront lors de la prochaine réunion du conseil européen de l’Environnement pour améliorer les procédures d’évaluation des OGM au niveau européen, et ce, avant la fin de la Présidence française. Il ne reste que quelques jours jusqu’au vote du conseil européen de l’Environnement qui sera déterminant pour la politique des OGM en Europe ! Faites entendre votre voix en signant la pétition en ligne.

«La mauvaise volonté de la Commission européenne, la timidité des gouvernements et leurs désaccords empêchent pour l’instant toute avancée significative pour éviter que des OGM mal testés soient mis sur le marché ou cultivés en Europe. Il ne reste plus qu’une réunion des représentants permanents à Bruxelles vendredi 28 novembre pour améliorer le projet soumis au Conseil des Ministres du 4 décembre», alerte Greenpeace dans son communiqué.

>> Lire l’intégralité du communiqué de Greenpeace

Lire la suite