Salon de l’Agriculture : agir pour une agriculture durable


Le ministère de l’agriculture et de la pêche placera sa participation au Salon international de l’agriculture 2009 sous le signe de l’agriculture durable. Remise de trophées DD, parcours-enfants sur le lien entre agriculture et alimentation , diversité des paysages ….Ca bouge ! Salon international de l’agriculture, du 21 février au 1er mars 2009 à Paris – Porte de Versailles

salon-agriculture2009Les visiteurs seront invités sur le stand du ministère à parcourir un territoire évoquant la diversité des paysages agricoles (champs, mer, montagne, forêt) et des pratiques durables, à travers des exemples concrets. L’objectif est d’informer le public sur « les nouvelles orientations d’une agriculture et d’une pêche durables, innovantes, responsables et créatrices d’emploi, conciliant performance écologique et efficacité économique ». Le ministre Michel Barnier remettra, notamment, sur le stand, les « Trophées de l’agriculture durable » saluant une démarche individuelle et une démarche collective. Ce concours a été lancé en septembre dernier pour encourager les acteurs d’une agriculture productive et respectueuse de l’environnement.

Manger malin, ça s’apprend !

Lire la suite

Le point sur la disparition des abeilles


Article : « La disparition des abeilles : enquête » Date : 16 mai 2008, mis à jour le 23 Décembre 2008 Source : Science.gouv.fr – Ministère de l’Enseignement et de la Recherche (France). – Texte intégral

Ce phénomène, mondial, mobilise des chercheurs de toutes nationalités. Il pourrait avoir des conséquences très graves : la disparition des insectes pollinisateurs serait un désastre écologique menaçant l’agriculture et une grande partie de nos ressources alimentaires. Probablement multifactoriel, le dépérissement des colonies d’abeilles trouve une partie de ses causes dans les activités humaines et leurs influences sur les paysages, les ressources et les équilibres écologiques.

Un phénomène déjà connu

Abeille charpentière

En 2007, les Etats-Unis tirent la sonnette d’alarme : les abeilles disparaissent massivement et soudainement. Partout dans le monde, le taux de mortalité apicole atteint des records, de la fin de l’année 2006 à la fin de l’hiver 2007 : perte de 60 % des colonies aux USA et jusqu’à 90 % dans certains Etats de l’Est et du Sud ; 40 % des ruches se sont vidées au Québec, 25 % des colonies sont décimées en Allemagne, idem à Taiwan, en Suisse, au Portugal, en Grèce et dans de nombreux autres pays d’Europe. Pour la première fois, une estimation des pertes financières potentielles liées à la disparition des abeilles est réalisée : près de 15 milliards de dollars rien qu’aux Etats-Unis. Les médias alertent alors l’opinion publique.

Des colonies victimes d’un « syndrome d’effondrement »

Lire la suite

Les pesticides en 16 questions


Vous vous posez des questions sur les « produits phytosanitaires », plus prosaïquement nommés pesticides ? Utilisez cette FAQ – Foire aux questions qui en 16 points fait le tour du sujet.

La grappe au vin, la voila la jolie grappe...

Les réponses sont données par le site ORP – Observatoire des Résidus des Pesticides, qui propose par ailleurs un Glossaire et une explication des signes et acronymes couramment utilisés. C’est une organisation officielle (Ministère français de l’Agriculture) donc « politiquement correct ». Vous pouvez avoir d’autres infos certes moins neutres mais souvent plus concrètes sur le site de l’ONG « Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) qui tient à jour un fort documenté et inquiétant « Dossier Pesticides »

>> FAQ Pesticides

Lire la suite

L’enseignement agricole se met au vert !


Les établissements d’enseignement agricole devront désormais inclure l’agriculture biologique dans tous leurs référentiels de formation.. C’est une des mesures du plan d’action « Agriculture biologique : horizon 2012 » qui vise à développer l’agriculture biologique, pour combler le retard français. En effet, l’agriculture nationale ne peut répondre à la demande des consommateurs qui croit de 9,5 % par an depuis 1999.

Le 8 Octobre 2008, lors des « Assises nationales de la Bio », Michel Barnier, ministre français de l’Agriculture , a confirmé que renforcer et développer l’agriculture biologique sont pour lui une priorité, et aussi un axe important de la politique gouvernementale en faveur de l’environnement. Outre des mesures d’incitation à la conversion d’agriculteurs « chimiques » vers l’agriculture bio et au développement de l’alimentation « bio » dans la restauration collective, le plan « Agriculture biologique : horizon 2012 » comprend les actions en direction de enseignement et la formation des futurs agriculteurs. L’idée est de profiter du renouvellement des générations pour refonder une agriculture durable et développer l’agriculture biologique.

Lire la suite

Michel Barnier vient de nommer un « Monsieur Abeille »


Michel Barnier, Ministre de l’agriculture et de la pêche, et Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie ont présenté le 10 Ocotobre 2008 le plan d’action « Bâtir une filière apicole durable »

Dans un contexte d’affaiblissement et de surmortalité des colonies d’abeilles et des pollinisateurs sauvages, le Premier ministre François Fillon a confié à Martial Saddier, Député de la Haute-Savoie, une mission de six mois en vue d’analyser la situation concernant la mortalité des abeilles et de proposer un plan d’action en lien avec Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, en charge du développement durable, Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche et Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie.

Bees together

A l’occasion d’une visite chez un apiculteur dans l’Essonne, Martial Saddier a présenté son rapport « Pour une filière apicole durable » en présence de Michel Barnier et de Nathalie Kosciusko-Morizet. Lire la suite

EcoPhyto 2018 : la France inverse la vapeur sur l’usage des pesticides


Comme on le sait désormais, la France est le plus gros utilisateur de pesticides en Europe et le second du monde derrière les USA. Revers de cette médaille : pollution des eaux, déclin des abeilles, déclin de la biodiversité, fruits, légumes et vins contaminés, maladies…

keepthoseflowerspurty.jpgLes pesticides appelés également produits phytosanitaires, produits phytopharmaceutiques, agropharmaceutiques, ou produits de traitement, sont des poisons destinés à tuer les herbes (herbicides), les insectes (insecticides), à lutter contre les maladies (fongicides) ou se débarrasser de divers animaux jugés nuisibles (souricides, raticides, nématicides…).

Rapellons que l’usage immodéré des pesticides par l’agriculture (mais aussi par la SNCF, les jardiniers, les gestionnaires d’espaces verts, de voie de communication)…posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale : cancer, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques, ou encore système immunitaire affaibli.
Creative Commons License photo credit: therozblog

ÉCOPHYTO 2018 : un plan pour réduire de moitié l’usage des pesticides

A la suite du Grenelle de l’environnement, le ministère de l’Agriculture s’était engagé à réduire de moitié en dix ans la quantité d’insecticides et d’herbicides utilisés dans l’Hexagone. Le ministre Michel Barnier a présenté son plan phare de lutte contre les pesticides, lors du Conseil des ministres du 10/09/2008. Lire la suite

Un ouvrage de référence sur les pesticides


« L’ouvrage que Fabrice Nicolino et François Veillerette viennent de consacrer aux pesticides est un ouvrage de référence. Outre le fait qu’il se lit comme un roman policier- à ceci près que malheureusement nous sommes dans la réalité et pas dans la fiction – il décrit avec une très grande précision le fonctionnement des lobbies qui sont à l’origine des décisions et répond par des faits à cette question qui pour moi reste cruciale : comment expliquer que les erreurs de jugement se répètent indéfiniment ? Comment expliquer qu’après l’amiante, le prion, l’hormone de croissance, le distilbène, et tant d’autres, le choix se fait toujours au détriment de la santé publique et de l’intérêt général et en faveur d’intérêts économiques de très court terme, car il va de soi que si ces mêmes intérêts devaient à coup sûr assumer la responsabilité de leurs choix, leur comportement serait différent. Je partage pour ma part l’analyse des auteurs sur le fait que les pesticides sont l’amiante de demain. Comme nous le savons, notre devoir est d’abord de militer pour une réduction massive de leur usage et ensuite d’établir noir sur blanc la responsabilité de tous ceux qui auront décidé en toute connaissance de cause de ce drame annoncé. Dans cette double perspective, ce livre constitue une contribution essentielle aux débats présent et futur. »

Corinne LEPAGE – Ex-Ministre de l’Environnement

Le savez-vous ?

Lire la suite