L’avenir de la biodiversité est dans notre assiette


Les choix que nous faisons pour composer notre assiette et l’éducation alimentaire de nos enfants sont déterminants pour notre santé tout comme celle de la Planète. Ouvrons le chemin en choisissant d’être des consom’acteurs avertis pour tendre vers une alimentation saine, locale, diversifiée, équitable et solidaire. Soyons citoyens de la Terre pour que nature et culture fassent à nouveau cause commune.
Nicolas Hulot – Opération « Des fraises au printemps »

Nos choix de consommation se répercutent sur l’état de la planète

sashimi-tuna

L'engouement pour les sashimis au thon rouge est en train de faire disparaitre l'espèce.

Le contenu quotidien de nos paniers façonne le paysage de nos campagnes et la richesse des océans. La façon de les remplir et de composer notre assiette y contribue donc aussi. L’avenir de notre planète se joue aussi jusque dans notre assiette. Tout être humain qui se nourrit interagit avec le milieu naturel mais aussi avec les acteurs qui interviennent aux différentes étapes de la production des denrées alimentaires.

« Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es et d’où tu viens. » Jean-Anthelme BRILLAT-SAVARIN

Cette gageure quotidienne est vitale pour plus de 6,7 milliards de personnes. Faire ses courses n’est donc pas un geste anodin. Manger participe à un choix de société, votre carte bleue est votre bulletin de vote.

Ce que nous buvons et mangeons, nous le devons au monde de la biodiversité.

panier

Des fruits et des légumes "VARLO K2C", chaque semaine avec votre AMAP

Lire la suite

Pourquoi manger bio ?


Les produits bio sont-ils plus sains pour l’environnement ? Le bio est-il vraiment bio ? La bio peut-elle nourrir le monde ? Pourquoi c’est important en restauration collective ? …Et les OGM dans tout çà ? Le site REPASBIO apporte des réponses précises, qui relèvent davantage de l’information citoyenne que de la communication vers les consommateurs. A vous d’en faire bon usage !

dessinUn produit issu de l’agriculture biologique a une histoire particulière ; sa production s’est effectuée dans une recherche constante d’équilibre entre des considérations écologiques, éthiques et économiques.

A l’emploi de substances chimiques de synthèse (pesticides, herbicides, etc.) se substitue une recherche de prévention des risques : choix de variétés et d’espèces adaptées aux conditions locales (et au plaisir des papilles des consommateurs !), diversifiées et résistantes aux maladies, observation régulière de l’évolution des cultures et de l’état de santé des animaux… L’agriculture biologique fait appel à une fertilisation organique et interdit les engrais chimiques, limite fortement l’emploi de médicaments pour la santé animale et interdit l’usage d’organismes génétiquement modifiés y compris dans l’alimentation animale. Lire la suite