Colloque Natureparif : pour la libre circulation des espèces


Continuités végétales et aquatiques : c’est le thème qu’avait choisi NATUREPARIF , l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité pour son premier colloque les 28 et 29 avril 2009 au Musée national d’histoire naturelle à Paris.

Colloque « Trame verte, trame bleue, les continuités de la vie »

Colloque Natureparif 2009

Passage pour le gibier au-dessus d'une autoroute . Source "Les passages à faune en bois" NATUREPARIF

« Nous espérons convaincre les décideurs que créer une continuité naturelle est possible. Nous souhaitons leur donner des outils pour réaliser cela. »

  • L’expression « continuités écologiques » désigne l’ensemble de connections (végétales, minérales) qui permettent de relier les habitats naturels et qui favorisent la libre-circulation des espèces.
  • Les trames vertes et bleues se rapportent à cinq zones : herbacée, arborée, eau courante (grands fleuves et cours d’eau), zones humides (mares, étangs, fossés), et « grands mammifères ».
  • Les actes du colloque à  télécharger(pdf)

Les vidéos des séances plénières

Lire la suite

Trame verte et bleue : consultation publique


Enrayer la perte de la biodiversité passe notamment en France par la préservation et la restauration de continuités écologiques. Le projet TRB vise à (re)constituer un réseau d’échanges cohérent à l’échelle du territoire national, pour que les espèces animales et végétales puissent, à l’instar des hommes, communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer… assurer leur survie. Entré dans une phase décisive, le projet Trame verte et bleue a maintenant besoin de vous pour s’enrichir. Une consultation nationale est lancée jusqu’en juillet 2009.
Ripisylve en Bretagne

Ripisylve en Bretagne. La TRB ambitionne d’enrayer le déclin de la biodiversité avec des mesures d’aménagement du territoire national.

Une mesure phare du Grenelle environnement.

L’enjeu de la constitution d’une Trame Verte et Bleue (TVB) s’inscrit bien au-delà de la simple préservation d’espaces naturels isolés et de la protection d’espèces en danger. Il est de (re)constituer un réseau écologique cohérent qui permette aux espèces de circuler et d’interagir, et aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services :

  • production d’oxygène, de biomasse,
  • structuration des paysages et amélioration du cadre de vie,
  • pollinisation, fonctions de production, création d’emplois, prévention des inondations, épuration de l’eau ,…

Lire la suite

« L’arbre, la rivière et l’homme », ou comment mettre en place la trame verte et bleue


Comment mettre en place, sur l’ensemble du territoire, la « trame verte et bleue » préconisée par le Grenelle Environnement ? Comment diversifier les habitats naturels pour contrebalancer l’artificialisation des paysages ? Comment tout à la fois protéger les rivières contre les pollutions diffuses, favoriser la biodiversité aquatique, et accroître la sécurité des riverains ? Peut-on concilier protection de la nature et bien-être humain ?

couvcspnb_arbrerivierehommeVous souvenez vous d’une promenade au bord de cette charmante rivière qui ondulait dans le paysage, encadrée par des arbres et une végétation un peu folle ? C’était avant le remembrement et le drainage, l’endiguement des cours d’eau ou leur eutrophisation. Pourtant les corridors rivulaires sont des éléments clés pour la conservation de la biodiversité terrestre et aquatique. Ils jouent également des rôles méconnus mais primordiaux  de régulateurs de crues ou de « pièges à nitrates », à tel point que les bandes enherbées figurent désormais dans les critères d’attribution des aides de la PAC aux agriculteurs.

« L’arbre, la rivière et l’homme » CSPNB – en février 2008 – 64 pages

SOS Biodiversité a déjà signalé les excellents ouvrages édités par le CSPNB – Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité, une stucture du MEEDDAT, à savoir les brochures de vulgarisation « exemples de biodiversité » qui devraient être distribués à tous les enseignants (à souffler à Mme JOUANNO).

Dans cet ouvrage destiné aux  décideurs, aux acteurs de terrain, aux formateurs, aux étudiants, etc…des chercheurs de différents horizons, en dialogue avec des gestionnaires, mettent en commun leur expérience pour proposer une voie originale : la renaturation des espaces de terrain situés au bord des cours d’eau, les « Corridors Rivulaires ».

Lire la suite

Les héros de l’eau 2009 (WWF)


A l’issue de la Cérémonie de Remise des Prix du mardi 3 mars 2009 à 9h00 au Siège du WWF France, Frédéric Perrin, Directeur général de Werner & Mertz France (produits Rainett), et Claude Dumont, Président du WWF-France, ont remis les Prix des Héros de l’Eau 2009 qui récompensent des initiatives dans le domaine de la préservation des eaux douces et des milieux aquatiques.

wwf_bigLes lauréats du prix ont été annoncés à l’issue d’une conférence sur le thème : « Qualité de l’eau, qualité de vie », visant à exposer les enjeux et les risques liés à l’eau. La conférence a été animée Professeur Jean-Claude Lefeuvre, Président du Jury et Professeur émérite du Muséum National d’Histoire Naturelle, et le Docteur Patrice Halimi, Association Santé Environnement France.

Le 29 janvier dernier, le jury s’était réuni : 19 dossiers de candidatures avaient été examinés par les 9 membres du jury regroupant un collège d’experts, de personnalités et de fondateurs. La sélection des lauréats dans chaque catégorie a fait l’objet de débats riches du fait de la qualité des dossiers reçus.  Le jury a décidé à l’unanimité de créer une catégorie supplémentaire : le Prix « Coup de Cœur » afin de récoles-heros-de-l-eau-2009_referencempenser une action exceptionnelle.

Ont été nommés Héros de l’Eau 2009 :

  • Eau & Rivières de Bretagne (catégorie Association)
  • Gilbert Cochet (catégorie Personnalité)
  • Dany Dietmann (catégorie Initiative Individuelle)
  • Georges Mattei (coup de cœur du jury)

Chaque vainqueur a reçu un encouragement de 4 000€ visant à soutenir son programme d’actions de protection de l’eau.

En savoir plus :

Lire la suite